Festival Pays de Danses à Liège 2020

Du jeudi 30 janvier 2020 au vendredi 21 février 2020

Vitrine et ambassadeur de la création Fédération Wallonie-Bruxelles, le Festival se veut le reflet des grands courants de la danse contemporaine internationale.

En 2020, ce sont les danseurs et les chorégraphes du Portugal qui traverseront la programmation en filigrane. 

A noter

 - Brother de Marco da Silva Ferreira {Porto} le 12/02/2020 à 20:30 à HUY. (Navette Liège >> Huy 19:30) 
Marco da Silva Ferreira – chef de file de la nouvelle garde chorégraphique portugaise – prolonge un travail sur la culture urbaine entrepris lors de sa précédente pièce Hu(r)mano. Dans un point de vue historique lié, notamment, aux origines africaines de nombreuses danses, Brother aborde des références peu familières dont le Kuduro, le Pantsula et le Voguing. Avec sept interprètes aux parcours résolument différents, le chorégraphe tend, dans une lecture contemporaine, des ponts entre ces danses et leurs états d’esprits. La pièce décrypte les affinités ancestrales, les transmissions intergénérationnelles et les similarités qui réunissent un groupe humain. De solo animal en effets de masse structurant et désarticulant les corps, nous sommes amenés sur le territoire de la mémoire physique, en dialogue avec la musique live de Rui Lima et de Sérgio Martins. Une énergie tribale et contagieuse dans un condensé d’humanité

- WEG de Ayelen Parolin (Brussels) le 07/02/2020 à 21:00 - Théâtre de Liège / Salle de la Grande Main .
Accueillie en compagnonnage au Théâtre de Liège (2018-2022), Ayelen Parolin, chorégraphe et danseuse d’origine argentine installée en Belgique, plonge neuf danseurs dans une expérience transformative ouvrant le champ des multiples. Un essai chorégraphique volontairement pluriel et complexe. Ayelen Parolin accompagne, avec sa complice Lea Petra, neuf parcours d’individuation à l’image d’une polyphonie kaléidoscopique, en s’appuyant sur des répertoires de mouvements extravagants, grotesques, complexes et décomplexés. S’il s’agit de déstructurer les construits, déréguler les normativités, c’est avec le désir de laisser émerger le sensible et le poétique dans ce qu’ils ont d’imprévisible, d’intangible, de fragile voire d’éphémère. Avec la coopération du physicien Pierre C. Dauby, Ayelen Parolin orchestre ces cheminements selon une dynamique propre aux systèmes de restructuration, revisitée par son imaginaire. Un impétueux foisonnement humain, précieux et costumé

En savoir plus : https://theatredeliege.be/pays-de-danses-2/ 

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Déc. 2019 - Janv. 2020 

JV76 SMALL
  • Enquête: Luxe, le boom du sur-mesure
  • Talent: l'atelier du modiste Elvis Pompilio
  • Finances: investir dans l'art
  • Escapade à Florence

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :