Exposition "Collectionneurs" de la galerie itinérante Maison Parisienne

Du mercredi 22 janvier 2020 au dimanche 26 janvier 2020

Dans l’écrin de ce chef-d’œuvre Art nouveau, la galerie itinérante maison parisienne présente une sélection d’artistes et de designers qui repoussent les limites de la matière. Un parcours d’exception à découvrir du 22 au 26 janvier 2020.

 Texte d'Agnès Zamboni.

 

Pour cette 10ème édition, après l’Ancienne Nonciature, la Villa Empain, l’Hôtel Ciamberliani ou la Maison Dontremont, Florence Guillier Bernard, fondatrice de maison parisienne, ne pouvait rêver plus bel espace que la création majeure de Victor Horta de l’avenue Louise, pour accueillir les créations de talents à la personnalité unique, qu’elle met en relief depuis 2008. Ex-spécialiste de la cosmétique et du luxe à la passion remise en cause par une évolution de son métier s’éloignant de ses propres aspirations, c’est en 2006 qu’elle commence à s’intéresser à l’artisanat d’art et à la création contemporaine. A cette époque, les clivages entre les différentes disciplines artistiques étaient encore très présents. Forte de ce constat, Florence décide de se consacrer à des activités plus proches de la création authentique et de leurs valeurs profondes. Elle ressent alors une véritable intuition en se dirigeant vers le renouveau du savoir-faire français et l’excellence des métiers de tradition qui ne possèdent pas encore de vitrine à la hauteur de leur ambitieux travail. « Il y a encore un peu plus de dix ans, on me riait au nez. Les jeunes artisans d’art n’exposaient pas dans les capitales, à Paris, à Bruxelles… J’ai eu alors l’idée de promouvoir, dans un lieu différent à chaque fois, des créateurs contemporains, artistes, artisans d’art et designers qui conçoivent et réalisent eux-mêmes leurs pièces. Le projet a mis deux ans à émerger. Parmi mes découvertes, le designer-ébéniste Pierre Renart, sorti major de sa promotion à l’Ecole boulle en 2011, qui repousse les limites du bois ou Simone Pheulphin, une sculptrice textile, qui a inventé sa propre technique de pliage et épinglage de bandes de tissus pour créer une nouvelle matière. Je valorise avant tout le travail de la main, le geste, la création pure.» Car Florence ne présente que des « pointures » dans leur domaine, des personnalités à part, certaines conjuguant méthodes anciennes et technologies nouvelles, proposant des pièces uniques et de facture surprenante.

 

Une démarche atypique

Depuis la première exposition de maison parisienne à l’hôtel Plaza de Paris, organisée dans une suite de 500 m2, Florence poursuit sa mission dont le fil conducteur s’exprime dans le choix des créateurs. « Je sais ce que je veux, ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Je suis mes intuitions pour montrer des œuvres contemporaines et des matières travaillées de façon très inventives voire expérimentales. L’excellence du travail dans un esprit Arts & Crafts est mon repère. Bois, papier, métal, verre, textile, céramique, j’essaie de présenter un éventail de matières et des associations insolites et inédites de matériaux. » Depuis 2009 et la première présentation bruxelloise à la Maison Dotremont, plus de dix ans se sont écoulés et la vocation de « maison parisienne » s’inscrit désormais dans une véritable tendance de reconnaissance et de valorisation des Métiers d’Art. « Nombre de structures soutiennent désormais cet univers peuplé de créatifs qui pérennisent les techniques anciennes tout en leur offrant un second souffle et une vraie modernité : Ateliers d’Art de France et le salon Révélations, la Fondation Loewe, la Fondation Michelangego ou la Fondation Bettencourt-Schueller, pour ne citer que quelques exemples… » Après avoir collaboré avec le directeur artistique Jean-Marc Dimanche, spécialiste des Métiers d’Art au Luxembourg qui a ouvert, au printemps dernier, la galerie Eleven Steens à Saint-Gilles, ou Marie-Gosserez Gosserez de la galerie Gosserez à Paris, elle conserve un noyau fidèle d’artistes et designers qui la suivent dans ses différentes escales, auquel s’ajoutent, à chaque édition, de nouveaux participants. La mission de Florence Guiller Bernard ne se résume pas à l’organisation d’expositions itinérantes. Mais elle accompagne aussi « ses artistes » lorsqu’ils développent des projets à l’étranger comme Pierre Renart qui a réalisé, dans le plus haut building de la City, Twentytwo, 22 Bishopsgate, à Londres, une pièce monumentale en bois courbé. 

 

Retour à Bruxelles

Après 3 ans d’absence, maison parisienne renoue avec Bruxelles pour cette 20ème Promenade du collectionneur. Dans le décor original de l’Hôtel Solvay, une maison privée, qu’il est très difficile de visiter. Florence Guiller Bernard y présente une vingtaine d’artistes et certains d’entre eux réalisent des pièces spéciales pour cette occasion. Entre les courbes amples, souples et sensuelles des meubles de Pierre Renart dialoguant avec les volutes de l’Art nouveau et les œuvres textiles de Simone Pheulphin, sculptrice iconoclaste nancéenne, d’inspiration organique, s’harmonisant avec le répertoire naturaliste de la décoration intérieure de l’œuvre majeure de Victor Horta, des pièces magistrales et surprenantes comme les sculptures en papier de soie de Valérie Jolly, une artiste française diplômée de la Saint Martins School of Art and Design et Prix de la sculpture 2008, octroyé par la Royal British Society of sculptors. Présentes aussi des œuvres de Gérald Vatrin, verrier nancéen, qui a réalisé un vitrail pour la maison Majorelle, les sculptures-objets de Hervé Wahlen, artiste du métal et dinandier et les photos rebrodées très poétiques d’Aurélie Mathigot. Egalement pour la première fois intégrées à La Promenade du Collectionneur, les créations de Sacha Walckhoff, directeur artistique de la maison Christian Lacroix qui présente ses propres créations en décoration. Mais aussi au programme de cette balade esthétique, plusieurs céramistes qui jouent avec le fil et le métal. Présentée en même temps que la BRAFA, La Promenade du Collectionneur à l’hôtel Solvay est accessible uniquement sur rdv et exclusivement du 22 au 26 janvier 2020, pour faire découvrir, dans les meilleures conditions, une sélection de créateurs entre art et design.

 

Maison Parisienne, Florence Guillier Bernard, T. +33 6 20 48 58 96

Email : contact@maisonparisienne.fr, Site : www.maisonparisienne.fr

 

Hôtel Solvay, avenue Louise 224, 1050 Bruxelles,

Site : www.hotelsolvay.be

T. 02 640 56 45. 

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Déc. 2019 - Janv. 2020 

JV76 SMALL
  • Enquête: Luxe, le boom du sur-mesure
  • Talent: l'atelier du modiste Elvis Pompilio
  • Finances: investir dans l'art
  • Escapade à Florence

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :