Expo: les maîtres flamands à Anvers

Du vendredi 2 octobre 2020 au jeudi 31 décembre 2020 | Photos : ©Luk Monsaert

Innovante, l’exposition Blind Date nous organise un tête-à-tête avec des portraits rares signés de Maîtres Flamands du XVIème au XVIIIème siècle, dans une scénographie moderne et poétique imaginée par Walter Van Beirendonck, lui-même Maître Flamand de mode et de culture.

Texte: Elisabeth Clauss

C’est une promenade initiatique dans Anvers et dans le temps - plusieurs siècles de peinture/témoignage -, les arts – la plasticienne Isabelle de Borchgrave a recréé des silhouettes de papier sur lesquels des visages projetés comme des hologrammes affichent des expressions sans âges : en fonction des restrictions sanitaires et selon les règles du moment, on part pour une rêverie contemporaine du musée Vleeshuis, à la chapelle Sainte-Anne où une pièce graphique a été conçue dans la nef, et jusqu’à la galerie en coursives de l'église Saint-Charles-Borromée. Dans un mouchoir de poche, des personnages saisissants nous rappellent que les émotions transcendent les époques.
Les portraits présentés dans des décors historiques et mis en lumières dans un agencement de supports blancs et jaune fluorescents s’ancrent dans notre quotidien : des bébés aujourd’hui cinq fois centenaires, sont exposés avec le hochet original peint dans leurs mains, et protégé derrière une vitrine, à l’instar des peignes, bijoux, et grigris intimes ayant appartenu aux adultes dépeints plus loin.
On est en bonne compagnie : Quinten Metsys, Frans Floris, Jan Van Hemessen, Peter Paul Rubens, Antoon Van Dyck, Jan Cossiers, Jan Boeckhorst et David Teniers le Jeune. Sur les toiles, les expressions sont universelles d’humanité, et on plante notre regard dans la vivacité acrylique du leur en s’asseyant sur les sièges d’église réinterprétés en bancs tout blancs par le créateur Dirk Van Saene. Cette rencontre des noblesses, de sang et d’art, est mise en galerie et en perspective par l’interprétation de Walter Van Beirendonck : designer, il sait nous décoder les subtilités des vêtements sous-jacents.
Cette expédition nous mène, si on le veut, dans les décors d’époque de ces « prises de vues », à travers l’église Saint-Paul, l'Académie royale des beaux-arts d'Antwerpen, l'Université d'Antwerpen – Hof van Liere, l'église Saint-Jacques et la chapelle de Bourgogne.
L’exposition est un réel dialogue avec ces personnages immortalisés, on voit le temps passer sur eux en se convainquant que nos selfies nous sauveront des années. En vain, mais avec humilité. La façon dont les notables sont représentés, à leur demande, en dit plus long sur eux que tous nos filtres et Photoshop rassemblés.

BLIND DATE, Miroir de l’âme, reflets de gloire, par The Phoebus Foundation et le Musée Maison Snijders&Rockox, à Anvers jusqu’au 31 décembre 2020

Site: www.blinddate.vlaanderen

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :