Bruxelles autrement

Du jeudi 27 septembre 2018 au mercredi 31 octobre 2018

 

Les week-ends d'automne sont propices aux visites des amis ou de la famille. L'occasion de découvrir autrement une ville aux milles secrets.

Chanter et danser dans le centre

Le piétonnier, boulevard Anspach, fait couler beaucoup d'encre et se déchaîner les passions. Quoi qu'il en soit, de part et d'autre de ce dernier se trouvent deux quartiers historiques, incontournables.  

Le quartier Saint Jacques et son karaoké nouvelle version. 

Dans le centre de Bruxelles, le quartier vaut le détour pour bien plus que sa proximité directe avec le Manneken Pis. C'est un quartier en partie piétonnier qui s'organise autour de l'Eglise du Bon Secours, située sur le chemin du pélérinage de Saint Jacques de Compostelle. 

Dans le quartier le B.O.A. (Box On Air) vient tout juste de s'installer, bar à karaoké inspiré du modèle japonais. Le concept? Des salles privatives de 6 à 20 personnes, à la déco mixant accords vintage (les papiers peints des salles notamment) et contemporains. On les réserve par créneau de 2h. Avec 28 000 titres au programme, il y a de quoi pousser la chansonnette. Les concepteurs du lieu souhaitent organiser des mercredis après-midi goûter d'anniversaire, avec un répertoire ad hoc. Et pour les réfractaires à la session chant, le B.O.A propose un bar à cocktails, ces derniers élaborés avec le mixologue belge Filippo Baldan.

BOA, 112 rue du Marché au Charbon, 1000 Bruxelles, ouvert du lu au je de 17h30 à 01h, les ve et sa jusqu’à 03h, dernière réservation à minuit 30, àpd de 10 €/pers, variable selon le jour.

 

Le quartier Sainte-Catherine et son histoire revisitée

C'est l'ancien quartier maritime, port de Bruxelles. Un port qui servit pour le déchargement des marchandises jusqu'au début du XXème siècle, époque à laquelle il fut comblé. Des vestiges de l'époque persistent: le nom des "quais", qui ont pris ceux des marchandises qu'on y débarquait (quai au bois à brûler, quai des matériaux,..), deux grands bassins évoquant l'eau qui entrait jusqu'aux pieds de l'église, nombreuses maisons possédant de larges porches...

Autre témoin majeur de ce passé maritime, le Cheval Marin. Un bâtiment classé où les embarcations payaient leur droit d'entrée dans le port. Longtemps laissé à l'abandon, il est aujourd'hui un bar et restaurant. Toutes les semaines, une soirée s'y déroule à l'étage, DJ de renom aux manettes. Et leur carte, courte et changeant chaque jour, vaut le détour. 

Le Cheval Marin, 90, Quai aux briques, 1000 Bruxelles, ouvert de 09h à 01h, programme des soirées visibles sur la page Facebook du lieu

 

Oser visiter différemment

Visite thématique

Visit Brussels organise des visites thématiques pour solo, duo, familles ou groupes. Bike Tour Expérience, face cachée de la Grand Place, parcours bière et chocolat, ou visite Art Nouveau sont des incontournables. Les amoureux de "dedeuche" tenteront le tour de la capitale en 2CV. C'est une des neuf expériences insollites (croisière sur le canal, jogging, calèche sont de celles-là) proposées par Visit Brussels.

Les dates des visites en groupe de Visit Brussels sont disponibles sur leur agenda. Des visites sur mesure sont également envisageables, www.visit.brussels 

Visite sur rails

Pour le prix d'un ticket de tram, il est aussi possible de découvrir les richesses patrimoniales et architecturales de la ville ... à l'abri par temps de pluie. Le tram 92 qui relie pour l'un Fort Jaco, à Uccle à la gare de Schaerbeeck permet ainsi de découvrir la multiplicité architecturale de Bruxelles, ses quartiers modernes, son avenue Royale, le palais, le parc, le haut du Mont des Arts, puis les facades art nouveau et art déco de Schaerbeek. Un autre trajet est possible lui aussi. A l'arrêt Louise, le 94 mène en empruntant l'avenue du même nom vers le bois de la Cambre puis le musée du Tram. C'est l'entrée dans le vert, la porte vers la forêt de Soignes. Au musée du Tram, l'idéal est de prendre le tram 44 qui mène vers la gare de Tervueren et le parc du même nom. L'ouverture du musée royal de l'Afrique Centrale qui s'y trouve est prévue pour décembre, si tout se passe bien. 

Pour les trajets et l'horaire des trams, consultez le site de la STIB

L'alternative qui allie expérience du rail et plaisir de bouche, c'est la Brussels Tram Experience, soit un restaurant gastronomique dans un tram aménagé qui circule sur les grandes artères de la ville. Le rendez-vous est précis, il s'agit d'être à l'heure,le tram doté de toutes les commodités, adaptées à cet espace réduit part à temps. Le menu est élaboré par un chef étoilé. En ce moment c'est Laure Genonceaux. La jeune femme est notamment passée par le Gril aux Herbes d'Even, le Fourneau et chez Bonbon aux côtés de Christophe Hardiquest. Depuis 2015, elle a son propre restaurant, le Brinz'l. L'expérience du tram gastronomique est unique, qui allie plaisir de l'assiette et plaisir des yeux.

En pratique: six voyages par semaine, du ma au sa à 20h, di à 12h, durée variable selon le menu, de 2h (Menu Tram) à 2h45 (Menu Expérience), àpd de 250€/table de deux personnes/menu Tram. Attention, les tables sont uniquement de 2 ou 4 personnes. Possibilité de réserver une table 4 + 2, ou une table "conviviale", soit une table de 4 réservée à 2 et partagée. Attention, il est indispensable d'être ponctuel au rendez-vous, sous peine de rater le tram, infos: www.visit.brussels/site/fr/sites/tramexperience

 

Visite personnalisée

Les visites alternatives et "personnelles" ont le vent en poupe. Soit des visites où l'on n'apprendra pas tout de l'histoire de la Grand Place ou d'autres lieux emblématiques, mais plutôt les coulisses de ces lieux ou le rapport personnel que le guide peut avoir avec elles. Parmi elles, les Visites de mon voisin. Des visites thématiques qui interrogent le patrimoine urbanistique, les coulisses sociales et l'évolution architecturale d'une zone. Les thématiques sont variées, Marolles, Congo, cinémas de Bruxelles, etc... Les groupes sont limités à 15 personnes pour une interraction optimale entre Gaspard, le guide, musicien historien de formation et bruxellois à 200%. Ces visites s'amusent des codes... de la visite et emmènent dans l'envers du décor. La prochaine sur la liste, c'est une découverte des "Marolles, quartier subversif". Une autre alternative est de se faire raconter la ville par un greeters. Soit un habitant d'un quartier qui fait découvrir la ville (et son quartier) par son histoire un peu, par son vécu beaucoup. Les greeters sont en effet des guides bénévoles qui partagent leurs coups de coeurs et leur quartier le temps d'une visite.

Prochaine visite de mon voisin, le 30 septembre, "Marolles, quartier subversif", 10 €, renseignements et inscriptions sur www.lesvisitesdemonvoisin.com

Toutes les infos sur les greeters ici.

 

Faire ses marchés 

Le dimanche, le marché du midi est un incontournable et un bon point de départ à la découverte du quartier du Midi. Outre les fruits et les légumes à bas prix, on y trouve quantité de petites échoppes de street food du monde. En remontant vers les Marolles, le marché des Tanneurs est l'adresse idéale pour se concocter un repas 100% bio: fruits, légumes, fruits secs et oléagineux en vrac, fromages, charcuteries, olives, vins, huiles, vinaigres et pains, c'est un des meilleurs rapport qualité-prix de la ville dans sa catégorie. De là, monter au marché aux puces, ou Vieux Marché, de la place du Jeu de Balle. Il est plus intéressant en semaine (et les jours de pluie) que le dimanche, mais son atmosphère est conviviale et il est encore possible d'y faire de bonnes affaires. Dans les rues Haute et Blaes, de nombreux brocanteurs en intérieur revendent de la marchandise parfois achetée très tôt matin sur la place. Ces rues mènent directement au quartier du Sablon, et à son marché des antiquaires.

Marché du midi, avenue Fonsny, 07h à 13h.

Marché des Tanneurs, 60 rue des Tanneurs, ma au ve 11h30 à 18h, we 10h à 16h, www.terrabio.be 

Marché aux puces, place du Jeu de Balles, 06h à 13h tous les jours. 

Marché du Sablon, place du Grand Sablon, sa de 09h à 18h, di 09h à 14h, www.sablon-antiques-market.com

 

Revisiter ses classiques

Les bières et les frites sont inscrites au patrimoine gastronomique belge. A côté des adresses classiques, ces deux lieux permettent une expérience alternative de ces classiques. 

Pour les frites

PinPon, dans les Marolles, c'est un restaurant dans l'ancienne caserne de pompiers. A sa tête, un "echt brusselleer" (vrai bruxellois), Thomas Carton, et un français, Charles Reboulet. Tous les deux ont l'amour du bon produit, bien choisi, bien préparé. Auparavant, le restaurant était dans une forme classique, service à table et carte changeant régulièrement. Après des travaux qui ont revu la structure du batiment, sur trois étages, ils ambitionnent désormais de devenir "la meilleure friterie de la place du jeu de Balles". Une friterie qui propose les classiques belges revus avec des produits de qualités: pain de chez Charli, viandes des mitraillettes sélectionnées avec soin, croquettes crevettes ou fromage entièrement faites maison... 

PinPon, 62 Place du Jeu de Balles, du mercredi au dimanche, 09h à 22h, 02/540 89 99 

Pour la bière

Le Brussels Beer Project, c'est Sébastien Morvan, le français, et Olivier de Brauwere, le belge, deux gars amoureux de voyage et de bière qui décident un jour de combiner ces deux passions pour créer une microbrasserie. Au départ, voici quelques années, il élabore plusieurs prototypes qu'ils font goûter à un public restreint lors de soirée de dégustation. Ils proposent aux personnes présentes de choisir celle qu'ils préfèrent. Le résultat? La Delta. Depuis, les deux associés ont fait du chemin et installé leur microbrasserie dans le bout de la rue Dansaert. Ils y brassent des bières aux goût et évocations du voyage. D'ailleurs, ils voyagent pour rencontrer des brasseurs aux quatre coins du monde pour méler leur savoir-faire. C'est en quelque sorte la relève de la brasserie traditionnelle.

Brussels Beer Project,188 rue Dansaert, 02/502 28 56, je à sa, 14h à 22h, www.beerproject.be

 

 

La nuit au musée

Plutôt que de découvrir les musées de Bruxelles, les Brussels Museums Nocturnes permettent de découvrir en soirée 73 musées connus ou moins connus de la capitale à tarif attractif. Une ambiance particulière et une découverte alternative, rythmée par des animations, concerts, nouvelles expos, rencontres, dégustations...

Brussels Museums Nocturnes, tous les jeudis du 13/09 au 06/12, de 17h à 22h, entrée unique à 4 €, , et nocturne pass de 5 entrées à tarif réduit, www.brusselsmuseumsnocturnes.be

 

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2018

JV68smallsmall
  • Enquête - Le vin en Belgique
  • Notre cahier spécial finance sur la succession
  • Virée automnale à Malines
  • Découverte de la communauté tango
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :