Chantal Rens

Paru dans JV39 | Photos : E. Scagnetti

Chantal Rens passe sa jeunesse dans le centre de la France, à Vichy, puis vingt-deux années à Paris où, psycho-sociologue, elle débute sa carrière professionnelle en tant que responsable de formation dans le milieu bancaire, puis en tant que journaliste économique. Son credo « aide-toi et le ciel t’aidera » lui permet de rebondir après une page douloureuse de son existence et, quelques années plus tard, son mariage avec un Belge d’Anvers lui fait découvrir Bruxelles où elle s’installe avec ses deux enfants en 1997. L’un se réalise dans la musique, l’autre termine des études commerciales à Paris.

Son credo : « trouver sa voie »

Son intérêt pour l’être humain l’amène à ce constat : « parmi les nombreuses personnes que je rencontre, combien peuvent se targuer d’avoir vraiment trouvé leur voie ? » C’est ainsi qu’elle entame sa troisième carrière professionnelle à Bruxelles après de multiples formations en France et en Belgique. Elle fait sienne cette conviction de James Hillman, psychanalyste américain jungien : « chaque personne porte en soi une unicité qui est déjà présente, avant de pouvoir être vécue. » Du rêve à la réalité : comment trouver ma place dans la vie ? à partir de quels atouts et de quels talents ?

Surmonter ses inhibitions et mettre en œuvre ses objectifs

Dorénavant, c’est ce à quoi Chantal Rens va s’atteler : accompagner des jeunes de 15 à 25 ans pour les aider à définir une orientation, approfondir leur motivation et mettre au point une méthode de travail, ce qui leur permet de développer leur confiance en eux... Elle reçoit également des adultes, en gestion de carrière, notamment des femmes, qui cherchent à trouver leur juste place dans la vie. Ensemble, elles formalisent un projet, professionnel ou non, et tracent un itinéraire pour le matérialiser au mieux.

Ce que Chantal Rens trouve particulièrement intéressant dans cette démarche, c’est qu’elle concerne à la fois la réalité psychique de l’individu (blocage émotionnel, croyance limitante...) et, une fois ces inhibitions surmontées, la mise en œuvre concrète de leurs objectifs (réussite d’examens, rédaction de Cv, simulation d’entretiens...). En parallèle, son amour des mots l’a poussée à rédiger différents ouvrages sur ses sujets de prédilection, « travailler son marketing personnel », « savoir évoluer en interne », « stimuler sa créativité », etc.

Le temps de détente qu’elle s’accorde, elle le passe le plus souvent en mer, grâce à la passion de son mari. Ces échappées sur leur bateau lui permettent de se ressourcer le long des côtes belges. Avant de replonger dans l’exploration de nouveaux talents.

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Eté 2018

COVER 67small
  • Enquête - Parcours vintage en Belgique
  • Les Jeux d'Hiver fêtent leurs 30 ans
  • Virée estivale à Anvers
  • + 1 grand supplément immobilier de 76 pages !
En vente chez votre libraire le 14 juin 2018.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Cuisine US »

    Grande mode de la cuisine-bar dans la maison en enfilade.

  • « C4 »

    Ça ne roule plus ...

  • « Cher et vilain »

    Non « cher et vilain » ne signifie pas que l’objet dont on parle est moche, ni même qu’il est cher avec plusieurs zéros !