Marie Aflalo

Jeudi 29 mai 2014

C’est lors d’un voyage à Los Angeles, en 1983, que Marie Aflalo découvre ce qui fera l’objet de sa passion : la fantaisie, les couleurs flashy et la créativité des objets vintage américains. Déjà collectionneuse dans l’âme, cette Française qui habitait à Bruxelles avec sa famille, décide de se consacrer à la vente de mobilier et d’objets importés des Etats-Unis, typiques des années 40-50 Outre-Atlantique.

Dès 1983, sa première boutique Fiesta Galerie est ouverte rue du Cherche-Midi à Paris. Très vite, ses transistors, photos de pubs Coca-Cola et de pin-ups, ses panneaux anciens, et de nombreux jouets d’époque, créent l’engouement. Le succès aidant, la galerie déménage rue Quincampoix, puis rue Vieille du Temple en 1993.

En 2008, Marie Aflalo change d’adresse une dernière fois à Paris et décide d’élargir ses horizons. Dans le but de se rapprocher de ses enfants et petits-enfants belges, elle décide d’ouvrir avec sa fille une boutique à Bruxelles. Aussitôt dit, aussitôt fait, la boutique de la rue Darwin baigne dans un univers léger, coloré, acidulé, où se mêlent objets enfantins et mobilier vintage qui rappelle celui des “diners“ et des films cultes américains.

Marie Aflalo met un point d’honneur à remettre en état impeccable chaque objet qui passe entre ses mains. Un gage de qualité qui, allié au coût des transports et douanes, explique parfois le prix élevé des objets… Sans pour autant repousser les clients qui apprécient la créativité et les couleurs flashy de ces témoins d’un autre temps, l’originalité de ces pièces que l’on ne trouve pas ailleurs et le goût sûr des deux chineuses passionnées par une Amérique d’autrefois, qui fleure bon le bubble gum à la fraise…

• Fiesta Galerie, 24 rue du pont Louis Philippe, (angle rue François Miron), 75004 Paris, tél : +33 (0)1 42 71 53 34, site : fiesta-galerie.fr.

• La Petite Fiesta, 9 rue Darwin, 1190 Bruxelles, tél : 0479 66 92 74.

Articles associés

+ d'articles associés
  • Français d'ici

    Claire Munck - BeAngels

    Paru dans JV 51

    Cette jeune bordelaise  a pris la présidence, en 2013, de l’association BeAngels.

  • Français d'ici

    Christophe Nijdam - Finance Watch

    Paru dans JV 52 - décembre 2015 / janvier 2016

    Il a pris la direction de l’ONG Finance Watch en 2014.

  • Français d'ici

    Frédéric Montfort

    Paru dans JV 49 - été 2015

    Depuis 2011, il a pris la direction du cours Florent à Paris et ouvert deux antennes, à Montpellier et Bruxelles.

  • Intérieur

    Plaisirs d’Intérieur

    Mardi 4 décembre 2012

    Une caverne d’Ali Baba qui puise son inspiration chez Flamant.

  • Français d'ici

    Michèle Gay

    Paru dans JV 49 - été 2015

    Cette passionnée de parfums a su allier les effluves insolites à ses recettes culinaires pour créer un nouveau métier : « parfumeur culinaire ».

  • Français d'ici

    Thierry Chenain - Pierre Fabre

    Paru dans JV 51

    L’été dernier, ce Français est arrivé à Bruxelles comme directeur général de la dermo-cosmétique chez Pierre Fabre.

  • Français d'ici

    Christian Rouanet

    Paru dans JV 45

    Rien ne prédisposait Christian Rouanet à devenir le patron d’une PME wallonne réalisant tout juste deux millions de chiffre d’affaires et employant au total huit personnes, lui compris.

  • Français d'ici

    Gregory Calviac - Air Liquide Santé

    Paru dans JV 52 - décembre 2015 / janvier 2016

    A 41 ans, il est à la tête de la filiale Benelux d’Air Liquide Santé – Air Liquide Healthcare en “belge”.

  • Français d'ici

    Agnès Ogier

    Paru dans JV 49 - été 2015

    Nommée présidente de Thalys en décembre 2014, cette centralienne est chargée de faire de la société d’exploitation actuelle une véritable entreprise ferroviaire.

  • Français d'ici

    Isabelle Cattelat

    Paru dans JV 45

    La couture est devenue sa passion. Après quelques allers-retours entre Bruxelles, Paris et ses terres natales à Montpellier, Isabelle a ouvert avenue Louise une "Maison de Couture" qui dispense cours et ateliers.

  • Talents

    Alex Flamant

    Paru dans JV n°38

    Près de trente-cinq ans après qu’Alex, interrompant ses études - « avec joie » ! - a repris le magasin d’antiquités familial, la marque Flamant Home Interiors brille toujours au firmament de la décoration européenne.

  • Intérieur

    Graphie Sud

    Paru dans Hors-série "Notre guide des bonnes adresses en Belgique", édition 2013-2014

    Une jolie boutique qui mêle l’indispensable et l’accessoire...

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Déc.-Jan. 2018

couvJV64mini
  • Enquête généalogie: vos ancêtres sont-ils Belges ?
  • Bonnes adresses : les meilleurs traiteurs à domicile
  • Redécouvrir le centre de Bruxelles
  • La danse en Belgique
En vente chez votre libraire le 7 décembre 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Lumerotte »

    Que la lumerotte soit !

  • « Oh my baby ! : anglicisme à la belge »

    On sait le goût de nos amis belges pour les anglicismes dont on nous dit qu’ils sont la conséquence de la coexistence non pacifique des deux langues majeures du pays.

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.