Raquel Feeney

Paru dans JV 44 | Photos : Denis Erroyaux

Brésilienne, élevée aux États-Unis puis mariée à un Français, Raquel a un parcours international et principalement tourné vers les autres. Institutrice de formation, cette passionnée du monde de l’enfance – elle en a d’ailleurs cinq aujourd’hui dont deux adoptés – a longtemps enseigné aux aveugles avant d’ouvrir un centre d’activités pour les enfants et leurs mamans à Nice où elle a séjourné pendant cinq ans. Tisser des liens et en faire profiter les autres, tel a toujours été son credo. D’expérience, elle connaît les moments de solitude éprouvés lors d’une installation en pays inconnu. En emménageant à Bruxelles voici deux ans, elle décide d’utiliser les moyens modernes pour rencontrer de nouvelles têtes. Lorsqu’elle crée MèreXpat, Raquel ne connaît que deux personnes à Bruxelles. Leurs encouragements et le bouche à oreille feront le reste. « J’ai conçu MèreXpat pour les mamans expatriées à Bruxelles ! C’est surtout pour partager des idées, des adresses et des activités sympas...  ou tout simplement pour poser une question ! »

Aucune vocation commerciale dans ce projet. Le réseau est exclusif et sécurisé, on ne peut s’y inscrire que sur invitation d’un autre membre. Raquel a donné le ton en organisant la première manifestation du club : des cours de cuisine chez Mmmmh ! à un tarif défiant toute concurrence. Les autres membres ont suivi, car ce sont eux qui créent les événements et font vivre le réseau. Elle anime et surveille le site. Sorties culturelles, atelier de fabrication de pain, cours de peinture, concerts privés, stages pour enfants... Gratuites ou payantes, les activités permettent aux membres organisateurs de rentrer dans leur frais. Seule exception : la possibilité d’organiser une vente privée en accordant aux membres une ristourne exclusive.

« Je tiens à la charte de MèreXpat : partage et échange d’informations. On ne s’inscrit pas sur le site pour gagner de l’argent. » Autre rubrique très appréciée, le Forum, pour bénéficier de bonnes adresses déjà testées par le réseau. Raquel souligne d’ailleurs qu’une vraie solidarité existe entre les membres. On peut aussi déposer une petite annonce, un onglet a été spécialement conçu à cet effet. MèreXpat compte aujourd’hui 460 membres, surtout des femmes, dont 50 % travaillent. Bien que la majorité soit francophone (60 %), on peut aussi faire la connaissance d’Anglaises, Belges, Italiennes ou Américaines. Une vraie communauté polyglotte.

Mail : raquelfeeney@gmail.com.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2018

JV69
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :