Michèle Gay

Paru dans JV 49 - été 2015 | Photos : Laetitia Bazzoni

Installée dans sa boutique près de la place du Châtelain, cette passionnée de parfums a su allier les effluves insolites à ses recettes culinaires pour créer un nouveau métier : « parfumeur culinaire ».

Cette Lyonnaise en a fait du chemin pour développer sa passion… Après une formation de styliste dans sa ville natale, c’est dans le monde des traiteurs haut de gamme que Michèle Gay aiguise ses couteaux, élaborant avec les clients d’entreprise ou privés, les menus, les matières, les couleurs et les textures qui leur plaisent le plus. Devenue une véritable directrice artistique de la cuisine, elle passe dix ans chez plusieurs grands traiteurs parisiens dont Lenôtre, et façonne des milliers de projets culinaires, en développant toujours plus son sens de la présentation, de l’alliance des saveurs, la délicatesse des effluves et les émotions qu’elles dégagent. Ensuite, elle raccroche son tablier et profite d’une pause professionnelle de 2 ans pour découvrir d’autres horizons.

Une nouveauté l’aiguillera définitivement dans sa carrière : l’ouverture de l’Osmothèque ou le Conservatoire International des Parfums, à Paris. C’est le déclic. Sa passion, elle l’a trouvée, les parfums. Sa palette : nos assiettes ! De fil en aiguille, Michèle Gay apprend à manipuler les huiles essentielles, à les affiner, à les incorporer dans des poudres pour les diluer, les saupoudrer dans les plats. Ensuite, tout s’enchaîne.

En 1999 elle crée son bureau de « Saveur&Création », et propose ses parfums culinaires à des entreprises pour leurs événements, tout en collaborant avec des traiteurs… En 2006, Michèle Gay est acceptée en tant que membre de la Société Française des Parfumeurs. Elle peut enfin officialiser son métier de Parfumeur Culinaire. Après une première expérience de commercialisation de ses poudres parfumées, Michèle Gay peaufine toujours plus son concept, ses créations, et finit par se décider à élargir son champ d’action du secteur professionnel au grand public. Mais où s’installer pour atteindre les intéressés ? Là encore, le chemin se trace devant elle

Venue fêter ses 50 ans un week-end à Bruxelles avec son compagnon, ils tombent amoureux de la place du Châtelain et décident de chercher une boutique dans le quartier… Aujourd’hui, Michèle Gay propose ses thés parfumés, ses poivres aux 1.001 saveurs, et surtout ses poudres chypre intemporel, lavande dandy, floral frais et bien d’autres ! Dans ce boudoir poétique et élégant, elle propose des dîners ou déjeuners privés, toujours accompagnés d’ateliers pour partager sa passion. Il suffit de goûter au thé Eros à la vapeur de lait, ou aux petits beurres vétiver bourbon pour être séduits ! À la fois délicats et surprenants, les parfums de Michèle Gay nous invitent à imaginer et créer une nouvelle cuisine, à étendre notre champ des possibles en cuisine… Une vraie invitation au voyage, un retour à l’émotion !

82 rue du Tabellion
1050 Bruxelles
tél : 02 538 46 38
site : michelegay.com.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2018

JV69
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :