Lorraine Archambeaud (Bettina Vermillon)

Paru dans JV 55 - Eté 2016 | Photos : Mireille Roobaert

C’est en 2012 que Lorraine Archambeaud lance sa marque de souliers d’exception Bettina Vermillon. Cette Parisienne, designer formée aux Arts Décoratifs à Paris, a eu l’envie, après différentes missions et dix ans passés à travailler sur les collections d’accessoires et notamment de souliers pour Courrèges, de se consacrer à son propre projet.

C’est pour le protocole qu’implique leur réalisation que Lorraine opte pour les chaussures : « le soulier est très contraignant et assez émouvant parce que l’humain est encore vraiment partie prenante dans sa réalisation. Un soulier nécessite un vrai savoir-faire, la réelle expertise de différents métiers. Les contraintes, entre autres, de structure et de résistance, de la graduation du 36 au 41, me permettent de me cadrer. »

Parce qu’elle n’avait jamais mis les pieds dans des usines de fabrication de souliers et que la technique en est très spécifique, Lorraine Archambeaud retourne à l’école et suit un BTS dans un lycée technique à Paris.
C’est au niveau du talon que Lorraine Archambeaud souhaite faire la différence. « Le talon accompagne la femme dans sa façon de vivre : de danser, de séduire, de conduire, de s’accroupir devant ses enfants. Il doit être conçu pour “encaisser” ces différentes activités. » Pour mettre en valeur les lignes pures du talon et le rendre solide, elle décide de détourner une technique industrielle pour en faire une technique esthétique et utilise l’aluminium. Le talon, habituellement clouté, est ici vissé ; l’aluminium est « aéronautique » et donc tout à la fois solide, dense et léger. Plus de problèmes, donc, de talons qui se brisent en chemin, qui s’abiment déjà après quelques pas. « L’autre avantage est que la matière nous permet de façonner des talons de hauteurs différentes, de 7.5, 8.5 ou 10.5, et donc de répondre aux demandes de clientes aux envies très différentes. » Pour sa première collection hiver 2015-2016, Bettina Vermillon proposait déjà dix sortes de talons différents. Si la marque est française, la fabrication se fait en différents endroits d’Europe : « Les talons sont français, les souliers sont montés en Italie dans la région des Marches, au sud de Bologne, un des nombreux viviers du pur soulier italien extrêmement bien préparé. » L’anodisation (la technique permettant de protéger et de décorer les talons en aluminium) est quant à elle réalisée à Huy, en Belgique.

Depuis 2013, Lorraine Archambeaud est installée à Bruxelles. « Nous avions l’envie de laisser les bureaux de Bettina à la maison dans un premier temps, pour rester connectés à nos enfants. Arrivant du IXe à Paris, quartier minéral et très dense, je trouve ici un cadre doux et apaisant qui offre la concentration et l’efficacité indispensables. »

Avec « Bettina & moi », la créatrice propose aux clientes, dans un lieu pop-up (comme en septembre 2015 au H18 à Bruxelles) d’avoir un aperçu de la collection. Concernant les points de vente ? Le Printemps Haussmann, à Paris, mais également en ligne.


Bettina Vermillon, site : bettinavermillon.com.

Articles associés

+ d'articles associés
  • Do you speak belge?

    Question de mode

    Samedi 6 octobre 2012

    Connue pour ses couturiers talentueux, la Belgique n’en attribue pas moins des noms différents des nôtres à des objets et accessoires qui se ressemblent.

  • Français d'ici

    Claire Bataille

    Paru dans JV 39 - Oct-nov 2013

    Claire Bataille a créé l’un des plus grands bureaux d’architecture belges et a décidé de passer la main. En douceur et dans l’harmonie, deux valeurs instrinsèques de sa vie.

  • Français d'ici

    Romaine Romanet

    Paru dans JV 39

    La curiosité et l’énergie définissent le parcours de cette Française infatigable. Avec son mari et ses quatre enfants, ils n’ont cessé de voyager. Et font escale à Bruxelles depuis septembre 2013.

  • Français d'ailleurs

    Au bout du monde... à Nouméa !

    Paru dans JV 48 - Avril-Mai 2015

    « Nouméa... Mais c’est très très loin ! », s’exclame Marie-Bénédicte lorsque son mari lui annonce qu’il postule pour un emploi sur l’île du Pacifique.

  • Français d'ici

    Mate Bacic - Alex Matthews

    Paru dans JV 50

    Après avoir fait ses armes dans la mode, ce trentenaire a lancé Alex Matthews, une boutique de vêtements sur mesure.

  • Français d'ici

    Nadine Flammarion

    Paru dans JV 45

    En famille, elle a ouvert un hôtel dans les Galeries Saint-Hubert

  • Talents

    Fabienne Delvigne

    Paru dans JV 43

    Cette modiste coiffe depuis des décennies tous les mariages chics et baptêmes royaux du Nord de l’Europe.

  • Français d'ailleurs

    Aux Bahamas, bien loin des clichés

    Paru dans JV 52 - décembre 2015 / janvier 2016

    Après quinze années passées au Luxembourg, Pia a suivi son mari aux Bahamas.  

  • Intérieur

    Graphie Sud

    Paru dans Hors-série "Notre guide des bonnes adresses en Belgique", édition 2013-2014

    Une jolie boutique qui mêle l’indispensable et l’accessoire...

  • Français d'ici

    Famille Mazel

    Paru dans JV 49 - été 2015

    Si dans la famille Mazel, on demande d’abord le père, c’est que sans lui rien n’eut été possible, et que la galerie qui porte son nom n’aurait pas vu le jour.

  • Français d'ici

    Thierry Chenain - Pierre Fabre

    Paru dans JV 51

    L’été dernier, ce Français est arrivé à Bruxelles comme directeur général de la dermo-cosmétique chez Pierre Fabre.

  • Français d'ici

    Alix et Jean-Philippe Hubin

    Paru dans JV 43

    Il y a trente ans, ils ont racheté Somater, entreprise d’emballage, sans rien connaître au métier. Elle s’est formée, il l’a rejointe. A deux, ils en ont fait une belle aventure.

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Déc.-Jan. 2018

couvJV64mini
  • Enquête généalogie: vos ancêtres sont-ils Belges ?
  • Bonnes adresses : les meilleurs traiteurs à domicile
  • Redécouvrir le centre de Bruxelles
  • La danse en Belgique
En vente chez votre libraire le 7 décembre 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :