Blanche de Richemont

Paru dans JV 64 | Photos : Laetizia Bazzoni

Aventurière en quête de joie intérieure, la philosophe Blanche de Richemont, 39 ans, publie une ode à l’instant présent.

Quand on lui fait remarquer que s’appeler Blanche est un drôle de hasard, pour quelqu’un qui voue une passion pour la lumière, elle répond par un rire joyeux. II sera d’ailleurs le fil rouge de toute notre interview. Blanche de Richemont a trouvé la joie et ça se voit ! Au départ, cette philosophe de formation consacre son DEA au « sublime » et s’en va ensuite marcher dans les déserts de Lybie, Tunisie, Algérie et Egypte. « Je suis une chercheuse de lumière ! Lors de mes voyages de l’extrême dans le désert, j’ai trouvé la lumière extérieure, comme support à la méditation. Ensuite, à 30 ans, je suis partie en Inde pour un voyage initiatique auprès du sage Vijayananda, qui pendant trois ans, m’a aidée à trouver cette fois la lumière et la joie intérieures. » Depuis, l’aventurière a écrit un livre à chacun de ses retours et reposé ses valises à Paris, ville à laquelle elle voue une passion viscérale. L’année dernière, elle s’est installée à Bruxelles avec son mari et leurs deux jeunes enfants. Et si passer de la lumière du désert à celle du nord de l’Europe peut s’apparenter à un choc plus rude que prévu, Blanche de Richemont y a vu le signe d’une possibilité de se réinventer. « J’ai la chance de vivre à quelques minutes du Bois de la Cambre et de la Forêt de Soignes, je suis donc très connectée à la nature et au silence. Ils me permettent de continuer à méditer une heure chaque matin et à savourer les lumières changeantes au gré des heures. Le soir, j’ouvre la fenêtre et je regarde la nuit, sans rien faire. Je ne peux plus m’en passer, il ne s’agit pas d’une discipline, mais d’un désir de déconnecter pour se connecter à soi. La méditation permet de toucher à la joie pure et ensuite de la distiller aux autres, dans la vie quotidienne », explique celle qui a fait sienne cette envie d’intensifier sa vie dès l’âge de 6 ans. « J’ai annoncé à ma mère que je voulais consacrer ma vie aux rêves. à 11 ans, j’ai ouvert un compte en banques “pour les rêves” ! ». Aujourd’hui, elle publie Petit Dictionnaire de la Joie. Chanter l’instant, où elle répertorie tous les mots de la vie quotidienne qui ont un rapport avec la joie. « Une sorte d’inventaire des pépites qui peuvent nous rendre joyeux chaque jour. Chaque mot est un voyage ! » à 39 ans, Blanche de Richemont est en phase avec la petite fille qu’elle était : l’émerveillement qui l’habite en a fait une passeuse de lumière.


Petit dictionnaire de la joie. Chanter l’instant.


Editions Philippe Rey.

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2018

JV68smallsmall
  • Enquête - Le vin en Belgique
  • Notre cahier spécial finance sur la succession
  • Virée automnale à Malines
  • Découverte de la communauté tango
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :