Édouard Poulain, le pari de Bruxelles.

Paru dans JV18, avril-mai 2010 | Texte : Alain Lefebvre, Photos : Serge Anton

 

Édouard Poulain, le pari de Bruxelles.


Ce designer français a jeté son dévolu sur un lieu de près de 2.500 m2 qu’il a entièrement remis à neuf... Enfin terminé, il y accueille les grandes marques et les expositions qui ont besoin d’espace.


« Je suis arrivé en Belgique il y a deux ans, sans préméditation, parce que je suis tombé sur cet espace et que je me suis dit que c’était un beau projet à entreprendre. Je suis designer, j’ai appris ce métier en autodidacte : la création n’a pas besoin de formation, et pour le côté technique, j’essaie et je me trompe, alors je recommence et j’apprends ! Mon parcours est jalonné de rencontres qui n’étaient pas programmées, cela fait d’ailleurs l’intérêt de ces choix spontanés, qui s’ordonnent dans une fluidité naturelle et non réfléchie. J’ai d’abord travaillé avec ma mère, qui créait des bijoux, je l’aidais à les fabriquer. J’avais 18 ans, c’était mon premier contact avec différentes matières. J’ai ensuite réalisé quelques pièces de mobilier, avant de travailler avec Pierre Dinand, un grand designer de bouteilles de parfums, qui a dessiné entre 500 autres créations la célèbre bouteille d’Opium, d’Yves Saint Laurent. J’ai beaucoup appris avec lui, pendant sept ans, en réalisant les maquettes en volume de ses dessins. Parallèlement, je continuais à faire des tables, des chaises longues, des luminaires.

Entre-temps, j’ai tenté un projet à Barcelone, mais cela n’a pas abouti. Mon atelier était à Levallois, et fin 2007, je devais déménager. Je cherchais donc un autre espace, et en venant voir un ami à Bruxelles, je suis tombé sur cet espace à vendre. L’immeuble avait été rénové récemment et il restait cet étage. Le prix et l’espace ont eu raison de mes faibles réticences à tout quitter pour venir m’installer à Bruxelles que je ne connaissais pas.

Depuis deux ans, je ne mets pas beaucoup le nez dehors ! Nous avons tout retapé, c’était un boulot à plein temps, je vis même dans le bâtiment ! Peter Keene, un ami qui fait de la sculpture mécanisée, m’a rejoint avec sa compagne Piet-sO, qui travaille beaucoup avec lui, et réalise également ses propres créations. Peter a créé tous les luminaires de l’espace. Pour l’escalier, nous avons fait appel à Guy Monseu, un autre ami sculpteur. Depuis octobre, nous pouvons louer en partie ou en totalité les 2.400 m2 des deux étages qui composent le lieu. Nous avons déjà organisé des réceptions ou événements pour de nombreuses sociétés.

Notre force est la modularité, évidemment, et la capacité de l’ensemble, qui peut accueillir jusqu’à 900 personnes. Maintenant que ce projet est fin prêt, je vais enfin pouvoir sortir de l’immeuble pour découvrir Bruxelles... »


AREA 42 - 42 rue des Palais, 1030 Bxl, tel : 02 218 16 41, site : area42.be.

Peter Keene : peter-keene.fr

Piet-sO : pietso.fr

Articles associés

+ d'articles associés

Sélection cadeaux de Noël 2019

Sans titre 2

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Déc. 2019 - Janv. 2020 

JV76 SMALL
  • Enquête: Luxe, le boom du sur-mesure
  • Talent: l'atelier du modiste Elvis Pompilio
  • Finances: investir dans l'art
  • Escapade à Florence

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :