SELECTION VICTORS 2019 : Yves d’Audiffret - Onlinelawyers.be

Paru dans JV 65 (fév-mars 2018)

Yves d’Audiffret n’a pas encore 29 ans ; il n’est pas juriste, il n’est pas avocat, ses notions de droit ne vont sans doute guère plus loin que celles que l’on enseigne dans l’école de commerce tourangelle dont il est sorti avec un master il y a un peu plus de cinq ans. Et pourtant Yves d’Audiffret vient de lancer onlinelawyers.be. Ce cabinet d’avocats en ligne est aussi le fruit de la rencontre avec Jacquelin d’Oultremont, l’un des associés du cabinet MCW, qui en assure le contenu et la réalisation, sur l’idée lumineuse d’Yves d’Audiffret. Yves démarre sa carrière professionnelle en reprenant de façon éphémère en 2011 une petite entreprise industrielle, puis crée avec un ami l’ASBL Goods to give (G2G), devenue l’un des plus grands réseaux associatifs de Belgique. Il passera ensuite deux ans au club d’affaires le Cercle du Lac comme adjoint de direction. Il deviendra en 2016 directeur du réseau Entreprendre Wallonie, association qui assure le mentorat d’une centaine d’entrepreneurs. C’est à cette même époque qu’il se lance dans le conseil indépendant en innovation, notamment pour les avocats. Il imagine le concept d’Onlinelawyers qui intègre tout à la fois les attentes des clients et la recherche de nouveaux marchés pour les cabinets. 

Site : onlinelawyers.be.

SELECTIONNE POUR LES VICTORS 2019 DANS LA CATEGORIE 13-"LES CONCEPTS D'ECONOMIE DE DEMAIN".

ARTICLE PUBLIE DANS LE JV 65 (fév-mars 2018) 

 

Autres sélectionnés dans la même catégorie : 
-Eurordis
-Error Management
-Smart
-Wecocoon
-Hope and Mind

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2019 - en vente le 17/10

COVER75mini
  • Enquête: Nos bonnes adresses beauté et bien-être pour aborder l'hiver en douceur
  • Talent: le céramiste Tristan Philippe
  • Liège: la Villa Consulaire
  • Week-end à Charleroi

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Tout grand merci »

    Quand même mieux qu'un simple "merci".

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.

  • « M’chou »

    "Mon chéri !"