Sylvie Somen, un rôle indispensable

Paru dans JV26, sept 2011 | Texte : Alain Lefebvre, Photos : Nancy Coste

 

Sylvie Somen, un rôle indispensable

 

Au théâtre Varia, Sylvie Somen facilite la programmation décidée par les metteurs en scène, veille au bon déroulement de l’organisation, gère le lieu au quotidien.

 

C’est à Carmaux, dans le Tarn, que Sylvie Somen a passé son enfance. Une belle région dont la notoriété repose exclusivement sur ses bassins miniers et les exploits syndicalistes de Jean Jaurès. N’ayant que peu de perspective dans ces secteurs, Sylvie a toujours eu la conviction qu’elle s’épanouirait ailleurs. Après ses études secondaires, elle part donc à Montpellier étudier les Lettres modernes, rencontre un étudiant belge et, pour se rapprocher de lui, s’installe à Nancy avant de faire le grand saut et de débarquer à Bruxelles. C’était il y a trente ans ! « Depuis, l’ami est parti mais moi je suis restée fidèle à Bruxelles ! »

Ayant des amis comédiens et dans le monde du spectacle, elle rencontre les trois metteurs en scène Marcel Delval, Michel Dezoteux et Philippe Sireuil qui ont le projet de reprendre la salle Varia, qui date du début du siècle, pour lui redonner son lustre et le transformer en rendez-vous théâtral. Nous sommes en 1982. Sylvie, personne diplomate et que son ego tourmente peu, trouve naturellement sa place au milieu de ces trois fortes personnalités. Chaque metteur en scène, à l’époque, se fond dans un projet collectif, au service du spectacle et non de son ambition personnelle.

C’est d’ailleurs cet esprit qui correspond à la vision que Sylvie Somen se fait d’un théâtre, qui est avant tout une aventure collective. « Impossible, dans ce secteur, d’envisager les choses autrement. Si un metteur enscène devient plus connu que les acteurs qui donnent corps à la représentation ou que le texte devient accessoire, alors il y a une dérive. Résultat, ce sont les spectateurs qui en paient le prix. » Et même si, en Belgique, les portes s’ouvrent plus facilement qu’en France, pays où le mot « hiérarchie » n’est pas vain, le lien qui unit les deux pays francophones est réel.

« On crée les spectacles à Bruxelles, puis on part en tournée en France. Mais en Belgique, depuis l’accueil des institutions européennes, le public a changé, il est plus ouvert, la mixité est une réalité. Nous travaillons de plus en plus avec Anvers, nous accueillons des metteurs en scène flamands, des écoles qui viennent apprendre la langue via le théâtre. J’aime ces échanges. Les cultures sont faites pour se rencontrer. La richesse vient du dépassement de la différence. » Un concept que Jaurès ne renierait certainement pas...


Théâtre Varia, 78 rue du Sceptre, 1050 Bruxelles

Tél : 02 640 82 58

Site : varia.be.

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2018

JV68smallsmall
  • Enquête - Le vin en Belgique
  • Notre cahier spécial finance sur la succession
  • Virée automnale à Malines
  • Découverte de la communauté tango
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :