Pascal Gilet, le brasseur français

Paru dans JV26, sept 2011 | Texte : Alain Lefebvre, Photos : Nancy Coste

 

Pascal Gilet, le brasseur français

 

Il est le seul brasseur belge qui soit Français. à la tête d’Alken-Maes, la deuxième entreprise brassicole du pays depuis une année, il défend aujourd’hui les couleurs du groupe hollandais Heineken.

 


A l’image de beaucoup d’expatriés, Pascal Gilet est un globe-trotter et son expérience belge est sans doute la moins exotique. Fraîchement diplômé de l’Essec, il part en coopération en Chine, à Shenzhen précisément où il passe dix-huit mois. Il fera ensuite un stage ouvrier au Japon ajoutant au dépaysement géographique et culturel une dimension sociale. Ce sera ensuite la France pendant dix ans où il trouve son premier vrai job et où il gravira tous les échelons de la hiérarchie commerciale et marketing de Kraft Food : vendeur, compte clé, marketer, assistant d’un directeur de marketing, puis directeur marketing de la division chewing gum (Hollywood, Malabar…).

Bâton de maréchal conquis, il décide de quitter le grand groupe multinational un peu impersonnel pour une multinationale à taille humaine, en fait pour un groupe familial, le groupe Bic. « Je voulais être en prise directe avec les décisions et avec leur mise en oeuvre. » Il n’y restera pourtant que deux ans, et rejoindra il y a maintenant onze ans un autre groupe familial, le néerlandais Heineken. « Je restais dans la grande consommation avec un lien privilégié avec les métiers de bouche. » Il commence donc en France comme directeur du marketing, puis il est appelé à Amsterdam pour prendre en charge la marque Heineken dans le monde. Il est alors le seul non Hollandais au « board ». Il deviendra ensuite directeur commercial pour l’ensemble des marques pour l’Europe de l’Ouest. En 2008, la firme belge Alken Maes tombe dans le giron d’Heineken. C’est l’occasion pour le groupe néerlandais de se hisser sur le marché belge où la seule marque Heineken joue les lanternes rouges alors qu’elle est numéro 1 en France. Et c’est à Pascal Gilet que l’on confie la direction générale de l’entreprise. Celle-ci étant située en Flandre et employant 90 % de néerlandophones, il s’imposera tout de suite à lui de se mettre au néerlandais, ce qui ne lui avait pas été nécessaire en Hollande. Tandis que sa famille s’épanouit à Uccle, il relie chaque jour Malines où il apprécie particulièrement la façon de travailler des Belges « leur humilité, leur discrétion, leur caractère réservé ».

A 47 ans, Pascal Gilet, qui siège dans les instances patronales de la Brasserie, est « le seul brasseur non-Belge dans un métier tout à fait belge ».

 

Site : alken-maes.be.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :