Claire Chardon

Paru dans JV 72 | Photos : ©Laetizia Bazzoni

Mode Expat

 

Cocli, la jeune pousse de mode femme-enfant aura fait du chemin, au sens propre, depuis que Claire Chardon l’a imaginée et lancée il y a maintenant plus de cinq ans à Paris. Et Claire Chardon bien plus encore, qui tout juste diplômée de l’École Supérieure de Commerce International de Montpellier suit son mari, qu’elle a connu en prépa, et part pour la Chine. Taïwan d’abord, Pékin ensuite, Shangaï pour terminer. Là elle commence par apprendre le chinois à l’University of International & Economics. Après un stage à l’Ambassade de France ,où elle délivre des visas, elle entre chez Thalès à Pékin, puis c’est Shangaï où elle trouvera rapidement un nouveau poste de responsable commerciale en charge des grands comptes à l’Hôtel Hilton. Son mari est alors rappelé en France, à Paris, puis tout de suite après à Châtellerault,. Elle partagera alors son temps entre la petite cité poitevine où elle assurera des missions spécialement dans le secteur de l’enseignement et la capitale où elle passera un mastère en management de projets internationaux et ressources humaines à l’Institut International du Management du CNAM.

Avec le retour  « définitif »de son mari à Paris elle s’installe enfin dans une certaine stabilité. Six ans. Pendant six ans elle devient chef de projet dans une filiale du groupe Axa. A la naissance de son troisième enfant, une fille, et victime d’une crise de surmenage, elle abandonne le groupe d‘assurances et décide de gérer son emploi du temps à son rythme. Amoureuse des matières, tricoteuse et couturière dans  l’âme, « d’une famille de tricoteuses et de couturières », comme elle le dit elle-même, elle élabore le projet de Cocli : une ligne de vêtements exclusifs pour femmes et fillettes . Au moment même où les premières pièces sortent des ateliers à la grande satisfaction de Claire Chardon qui a réussi son pari de faire confectionner en France par des ateliers qui travaillent pour les grandes maisons de couture  et dans de « belles matières » avec un haut niveau de finition et de détails, patatras, son mari est à nouveau muté . Cette fois c’est aux États-Unis, d’abord dans l’état de New York puis en Californie. Mais la machine est lancée, il est trop tard pour faire marche arrière, et depuis Syracuse puis Palm Beach elle pilote à distance la toute nouvelle Cocli, grâce à une équipe sur laquelle tout repose encore aujourd’hui. Car entretemps les mutations du mari de Claire ne s’arrêtent pas. C’est ainsi à Bruxelles où elle est arrivée en juillet dernier que Cocli redémarre. Car si le stylisme et la fabrication continuent de se faire en France avec la même équipe et les mêmes fournisseurs, à chaque fois les clientes sont locales. Ce sont donc celles de Bruxelles que Claire Chardon va devoir conquérir maintenant, après avoir convaincu celles de l’État de New York et de Floride . Un premier point de vente éphémère sera installé à la Calamande en ville à Sant Gilles du 3 au 11 Mai et après les modèles seront visibles chez les Brusseloises aux Sablons. L’heure de vérité pour Cocli ,modèle BXL.

 

Site web de Cocli : cocli-collection.com..
En vente dans les points de vente suivants :
La Calamande en ville 26, rue d’Ecosse -1060 BXL
les Brusseloises, rue Lebeau 13-17 -1000 BXL.

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Octobre-Novembre 2020 

• Enquête: Les nouvelles lois appliquées aux sociétés
• Communauté: la céramique séduit tous le monde
• Escapade à Vienne, le temps d'un week-end

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :