Christophe Coppens

Paru dans JV23, Février-Mars 2011 | Texte : Clémence Roux de Luze

 

 

A 41 ans, le créateur belge de chapeaux et d’accessoires fête ses vingt ans de carrière.


Enfant, il voulait devenir comédien. C’est donc naturellement qu’il s’inscrit au Conservatoire de Bruxelles en 1988 (il a alors 19 ans).

« Mais je me suis rendu compte que j’étais un mauvais comédien. J’ai essayé aussi la mise en scène mais je n’étais pas non plus un bon metteur en scène », s’amuse-t-il. « J’aimais l’image, le décor, mais les acteurs et leurs egos ne m’intéressaient pas ».

 

Le déclic

 

Le jeune homme, qui aime travailler de ses mains, a besoin de chapeaux pour une pièce de théâtre. Il coud les pièces chez lui et demande l’aide d’une modiste de 76 ans, Melle Verstraeten. « Au début, elle m’a dit non, disant que j’étais trop jeune, puis finalement, je suis retourné chez elle toutes les semaines… ». C’est ainsi qu’il apprend son métier.

 

L'ouverture de l'atelier

 

En 1990, il quitte le Conservatoire avant la fin de ses études et ouvre son atelier à Bruxelles. Ses premiers chapeaux séduisent par leur originalité et leur innovation. Le créateur reste proche de l’univers théâtral et crée aussi des costumes pour des spectacles. Il ouvre ses premiers magasins à l’étranger (150 points de vente distribuent ses créations au Japon aujourd’hui) et élargit sa production à la conception d’accessoires.

En 2005, il présente sa première collection haute couture à Paris (« Dream your Dream »).

 

Deux collections par an

 

Aujourd’hui, Christophe Coppens lance deux collections par an (la collection printemps-été 2011, « Zoo », s’inspire du thème des animaux sauvages et de la cage vide comme une invitation à la liberté), crée toujours des chapeaux exclusifs aux formes et matériaux originaux s’apparentant parfois plus à des oeuvres d’art qu’à de simples couvre-chefs, présente une collection haute couture par an et coiffe des people comme la famille royale belge.

Pour autant, le chapeau doit répondre selon lui à des critères précis. « Il doit rendre la femme plus belle et ne pas la déguiser. Sa technique doit être parfaite et le chapeau innovateur », explique le créateur.

Fin 2010, le styliste a lancé une collection d’accessoires pour hommes, femmes et enfants en collaboration avec la chaîne de magasins belge JBC, ce qui lui permet de toucher un public plus large. Il a exposé et mis en vente 170 de ses oeuvres chez Pierre Bergé & Associés à Bruxelles. Une manière de fêter ses vingt premières années de carrière et de prendre un nouveau départ.

 


Atelier Coppens

23 place du Nouveau marché aux grains, 1000 Bruxelles
Tel : 02 538 08 13

Pour la boutique hommes :
du lundi au samedi de 9h à 17h.

Pour le Salon Coppens : des chapeaux et accessoires sur mesure, sur rendez-vous uniquement.
Tel : 04 77 771 356

 

Le Shop

Pour les accessoires femmes et cadeaux.
A l’angle de la rue Dansaert et au 2 rue Léon Lepage, 1000 Bruxelles
Tel : 02 512 77 97.

Du mardi au samedi de 11h à 18h.

Articles associés

+ d'articles associés
  • Mode

    Elvis Pompilio

    Paru dans JV34, décembre-janvier 2013

    Le très réputé modiste belge a sa boutique aux Sablons.

Les Victors de JV 2019

Newsletter

Annonces immobilières

Offre spéciale d'avril à juin !

Vous êtes un particulier.
Profitez de notre promotion à - 50 %.

Vous êtes intéressé ? Cliquez ici

JV en kiosque - Abonnement

Eté 2019 - en vente le 14 juin

73small
  • La Belgique et son Histoire africaine
  • Georges Simenon, une énigme belge
  • Week-end à Bordeaux
  • Supplément Immobilier

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :