Français d'ici

Tous les articles
  • Arnaud Zannier

    Paru dans JV 74

    Installé en Belgique par amour, ce Lyonnais est à la tête de sa marque d'hôtels haut de gamme de puis 201.

     

    Chic authentique

    Installé en Belgique par amour, ce Lyonnais est à  la tête de sa marque d’hôtels hauts de gamme depuis 2011. Son credo : insuffler un supplément d’âme à l’hospitalité de prestige. En huit ans seulement, il est déjà  présent sur quatre continents.

    Fils du grand industriel français Roger Zannier, leader de la mode enfantine, Arnaud a créé son propre univers en s’emparant de l’hôtellerie haut de gamme, après s’être lui-même lancé avec succès dans le prêt-à-porter avec la marque de chaussures ndc. Le choix de changer de direction professionnelle a notamment été motivé par ses nombreux voyages. «J’ai eu envie d’initier une approche plus humble du luxe, loin de l’ostentatoire. Mon objectif était de concevoir un concept non tape-à-l’œil, élégant, un « luxe expérientiel » qui procure une vraie émotion et offre un séjour où l’on se sent plus local que touriste », explique le quadragénaire, installé en Belgique depuis dix-huit ans, après y avoir rencontré son épouse flamande.

    Et c’est à Gand, où vit le couple et où sont scolarisés leurs trois enfants, qu’il a ouvert « 1898 The Post », magnifique joyau classé du patrimoine belge, splendide boutique-hôtel et première réalisation belge de sa marque « Zannier Hotels », dont le premier bébé, « Le Chalet », à  Megève, signait le début d’une série d’adresses très prisées dans le milieu hyper concurrentiel de l’hospitalité de luxe. « Quatre ans après Megève, un hôtel voyait le jour au Cambodge, Gand a suivi en 2017, puis la Namibie, j’ai ensuite jeté mon dévolu sur le Vietnam, avec un magnifique projet pour 2020 et je travaille également à un concept au Mexique…depuis trois ans, j’ouvre un hôtel par an », se réjouit celui qui a été séduit d’emblée par l’ancien Hôtel des Postes et des Télégraphes gantois. « Le propriétaire, la famille De Paepe, cherchait un exploitant : il s’agit d’un contrat de gestion de franchise, je suis heureux de cet hôtel urbain, nous ne sommes pas une chaîne de resorts », insiste le fondateur.

    Son credo : respecter la culture, l’architecture et la gastronomie locales, quel que soit le pays où il crée un hôtel. « Je souhaite que le visiteur ressente la même émotion que celle qui a été la mienne lorsque j’ai découvert l’endroit. Venir chez nous, c’est partir à la rencontre d’une destination dans son entièreté, c’est faire connaissance avec l’histoire, la culture et l’architecture typiques au lieu, qu’il s’agisse de la Namibie ou de Gand. Proposer du luxe standard serait une hérésie. Le but n’est pas d’offrir du sensationnel ou d’impressionner le client, mais de créer de l’ émotion ».

     

    zannierhotels.com

     

     

  • Christina Zeller

    Paru dans JV30, avril-mai 2012

    Remettre Delvaux au premier plan des symboles de luxe.

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2019 - en vente le 17/10

COVER75mini
  • Enquête: Nos bonnes adresses beauté et bien-être pour aborder l'hiver en douceur
  • Talent: le céramiste Tristan Philippe
  • Liège: la Villa Consulaire
  • Week-end à Charleroi

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :