Tournai

Paru dans JV 45 et HS BA 2014-2015 | Texte : Chloé Andries

Avec 1 habitant sur 10 de nationalité française, Tournai est la plus française des villes belges. Située à quinze minutes de Lille et de Courtrai, cette frontalière est aussi très européenne.

Les Bruxellois la voient encore parfois comme une cité du Hainaut située « là bas loin » où il n’y a pas grand-chose à faire. Les Parisiens, quant à eux, ne savent pas toujours s’il s’agit d’une ville française ou belge. Quant aux Flamands, ils la regardent souvent comme une Wallonne qui n’a que peu à voir avec eux.

Pourtant, Tournai est sans doute la plus française des villes belges et la plus flamande des villes wallonnes ! Sa position de carrefour stratégique en a toujours fait une ville multiculturelle, faite d’échanges et de mélanges.

Un joyau architectural

En arrivant à Tournai, premier élément : le rappel de l’Histoire est partout. Chaque rue, fronton, église évoque la richesse d’une ville dont l’architecture mélange style roman, gothique (c’est même à Tournai qu’apparaît ce style en Belgique), Renaissance, classicisme ou encore Art nouveau (près de la gare). Autant d’éléments qui font de la ville un joyau architectural mais qui rappellent aussi que toute son histoire est celle d’un carrefour stratégique d’influences. Première capitale du royaume des Francs et ville de naissance de Clovis, Tournai sera un temps divisée par l’Escaut entre le royaume de France et le Saint Empire germanique, connaîtra l’influence du Comté de Flandre, deviendra même au XVIe siècle Anglaise sous Henri VIII, fera partie des Pays-Bas sous Charles Quint, puis de nouveau en 1815, après d’autres parenthèses, Française, Bourguignonne et même Autrichienne.

Mais si les guides touristiques vantent sans peine la richesse quasi « muséale » de la ville, de sa magnifique cathédrale et ses cent clochers, ils occultent souvent le visage contemporain de Tournai, qui se vit bien au-delà de son patrimoine.

Ville de l’Eurorégion

« On pense souvent à notre ville comme le point d’intersection Belgique-France. Mais elle est aussi la porte vers la Flandre. Tournai est une des pointes du triangle Lille-Courtraiv-Tournai », signale Rudy Demotte. La ville est ainsi engagée dans l’Eurométropole Lille-Tournai-Courtrai, premier Groupement Européen de Coopération Territoriale en Europe (GECT). Au niveau culturel, des efforts conjoints permettent d’améliorer l’offre proposée, comme le festival NEXT, qui voit collaborer les structures de Lille Métropole, Valenciennes, Courtrai et Tournai (voir notre agenda p.116). Se placer dans une perspective européenne permettrait aussi de régler des problèmes plus « prosaïques » mais fondamentaux et qui freinent la mobilité des habitants de cette zone frontalière comme les soucis d’harmonisation des diplômes pour les étudiants, ou encore la qualité de l’offre ferroviaire sur la ligne Lille-Tournai.

Pour l’heure, la ville de Tournai se lance dans des projets d’envergure, destinés à accroître l’attrait socio-économique et touristique de la Ville. Cela passe par des projets conséquents de rénovation du centre-ville, entamés en 2012 (le seul budget consacré à la cathédrale atteint les 27 millions d’euros investis par la Wallonie et chapeautés par Vincent Brunelle, architecte en chef des Monuments historiques dans plusieurs départements... français). Dans le secteur de l’innovation, Tournai accueille déjà L’eurometropolitan e-Campus, à Marquain, un campus inter-universitaire dédié au web et à vocation internationale, adossé à un parc scientifique accueillant spin offs et entreprises scientifiques. à cela se greffe le projet européen d’aménagement d’une vitrine technologique et d’un pôle muséal interactif en centre-ville, ainsi qu’un pôle d’excellence spécialisé dans les technologies de l’information et de la communication, toujours en lien avec l’e-campus. Des dossiers européens encore en gestation mais qui préfigurent la mutation d’une ville désireuse de renouer avec un destin flamboyant.

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Déc.-Jan. 2018

couvJV64mini
  • Enquête généalogie: vos ancêtres sont-ils Belges ?
  • Bonnes adresses : les meilleurs traiteurs à domicile
  • Redécouvrir le centre de Bruxelles
  • La danse en Belgique
En vente chez votre libraire le 7 décembre 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :