On se promène dans le Middelheim

Vendredi 30 août 2019

Le musée en plein air de Middelheim, près du ring d'Anvers, à 40 minutes de Bruxelles, propose au public de flâner entre les sculptures lâchées en pleine nature, dans un magnifique parc de plus de 25 hectares.

Le bateau est posé sur les rives du point d´eau. C´est un voilier de plaisance, bleu et blanc, parfaitement ordinaire si ce n´est sa coque bizarrement arquée, comme déformée par la chaleur, qui lui donne l´air de fondre. «&Misconceivable», une sculpture de l´artiste contemporain autrichien Erwin Wurm, accueille les visiteurs à l´entrée du parc de Middleheim. Une fois les grilles franchies, c´est d´abord plus classique : un bronze de Rodin, la magnifique «Grande baigneuse» (1971) de Wiedland Förster, un nu horizontal étiré et en torsion. Tout à coup, derrière le feuillage d´un arbre, on découvre avec un mélange de répulsion et de fascination le «Grand Insecte» (1957) d´Agenore Fabbri, alors qu´au loin on aperçoit la pointe de la sculpture «Beam Drop» (2009, littéralement;largage de poutre») de l´Américain Chris Burden, une œuvre dont l´installation a donné lieu à une performance en public. Les époques et les styles se mélangent sans heurt dans ce jardin extraordinaire.

La sculpture dans la vi(ll)e

Le site appartient à la commune d´Anvers depuis 1910, qui acquiert à l´époque trois parcs attenants: Middleheim, Vogelenzang et Den Brandt. à l´origine, ce sont des « jardins de plaisance », des résidences d´été de la bourgeoisie et de la noblesse anversoise. La ville décide de faire du site de Middleheim un parc public. Après la réparation des dégâts liés à la Seconde Guerre mondiale (plusieurs armées ont utilisé le jardin comme dépôt militaire), le bourgmestre de la ville, Lode Craeybeckx, propose d´y organiser en 1950 une première exposition internationale de sculptures en plein air. Succès immédiat : plus de 125.000 visiteurs sont venus voir les œuvres exposées cet été-là ;! à partir de l´année suivante, le musée de sculpture ouvre ses portes de façon permanente et jusqu´en 1989, une grande biennale internationale est organisée de l´autre côté du parc, sur le site de Middleheim-Laag, où des œuvres très contemporaines sont aujourd´hui exposées.Le choix des sculptures répond à un objectif précis : la collection doit refléter au niveau international l´évolution de cet art, dans ses aspects les plus divers. Les sculpteurs considérés comme des novateurs de leur époque sont représentés, comme Auguste Rodin et Aristide Maillol pour la France, Arturo Martini pour l´Italie, Henry Moore pour la Grande-Bretagne ou encore de Constantin Meunier pour la Belgique. Le musée est aussi très actif dans l´acquisition d´œuvres contemporaines, ainsi que dans ses réflexions sur la question de l´art dans l´espace public car depuis 2006, le musée délocalise ses sculptures pour les exposer au centre de la ville. Un groupe de travail, Beeld in de Stad, présidé par le conservateur, conseille d´ailleurs la Ville d´Anvers en matière d´art dans la ville et dispose de son budget propre pour les acquisitions. Grâce à cette politique volontariste, la collection du musée réunit aujourd´hui environ 480 sculptures, dont 300 sont disséminées dans le parc. à l´heure où le parc ferme ses grilles, on regrette de ne pas pouvoir prolonger la promenade pour voir les œuvres à la lumière du crépuscule…

Adresse : Middelheimlaan 61, 2020 Anvers, tél: 03 288 33 60, site: middleheimmuseum.be.
Comment y aller? Prendre la E40, ensuite la E19 vers Anvers et prendre la sortie 6 Wilrijk

Retrouvez Notre article complet ici

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Déc. 2019 - Janv. 2020 

JV76 SMALL
  • Enquête: Luxe, le boom du sur-mesure
  • Talent: l'atelier du modiste Elvis Pompilio
  • Finances: investir dans l'art
  • Escapade à Florence

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Manger »

    Déjeuner, dîner, souper ... c'est bien manger non?

  • « Avare sec »

    D’Harpagon, l’avare de Molière, à l’oncle Picsou de Walt Disney, les représentations du radin ne manquent pas.

  • « Un franc qui tombe… »

    On le dit lorsque tout à coup un événement ou une parole " éclaire ma lanterne ".