L’envers du décor : la Monnaie

Jeudi 19 avril 2012 | Texte : Aurélie Koch
L'Hôtel de La Monnaie

La Monnaie. Un nom qui évoque avant tout la richesse de la musique. Nous avons poussé les portes de ses ateliers...


En plein centre de Bruxelles, le Théâtre de la Monnaie attire les amateurs et les passionnés de tous les pays. C’est qu’il s’y prépare, six fois par an, des opéras dont la distribution fait pâlir d’envie les directeurs des plus grandes maisons d’Europe. Nous avons eu la chance de nous y perdre pendant quelques jours, histoire d’en approcher les mystères. Magique !

 

Temple lyrique


Le bâtiment actuel, qui date de 1855, se trouve un peu en retrait de l’emplacement de l’Opéra de Bruxelles, édifié en 1700. Entièrement rénové en 1985, il accueille les plus grandes compagnies du monde, et mélange les genres puisque, depuis quelques années, la chorégraphie contemporaine y est également célébrée, grâce à Anne Teresa de Keersmaeker qui, avec Pina Bausch, est l’une des chorégraphes étrangères les plus appréciées du public français. Dans ces lieux, Christian Lacroix a créé des costumes, Jan Fabre, Anish Kapoor et Robert Wilson des décors. Juliette Binoche y a récemment présenté son spectacle de danse avec Akram Khan. Voilà pour le grand public. Mais les vrais mélomanes savent aussi que la musique y est célébrée chaque soir par les plus grandes stars lyriques. Et que le temple est bien gardé !

L’organisation avant tout


Pour mener à bien ces six spectacles titanesques chaque année, une armée de fourmis oeuvrent dans l’ombre, dans les immenses locaux qui leurs sont attribués, de l’autre côté de la rue. Ils y ont établi leurs quartiers depuis 2000 au grand soulagement de tous les services : un seul immeuble peut ainsi accueillir les décors, les costumes et les pièces de répétitions, qui jusqu’alors s’éparpillaient dans divers ateliers aux quatre coins de la ville. Seul petit souci : le stockage de toutes ces pièces, dont seuls les décors peuvent être mis en containers. Les costumes, perruques et autres accessoires fragiles ne peuvent, quant à eux, se retrouver dans le froid et l’humidité. D’où une invasion lente mais sûre de chaque pièce du bâtiment ! Ici, l’organisation est le maître-mot de la survie de chacun. Les ateliers se partagent les étages, et ne se rencontrent souvent qu’en face, lors du montage final du décor dans lequel se déroulent les répétitions en costumes. Avant le grand jour, six mois sont nécessaires à l’élaboration d’une des six productions annuelles. Chaque atelier suit plus ou moins ce calendrier, avec plus ou moins de stress selon le metteur en scène. Pour les décors, le projet prend tout d’abord la forme d’une maquette, puis, après un passage au bureau d’études, commence la construction proprement dite. Vingt-cinq personnes travaillent aux décors en permanence, et lors des périodes de surcharge, des extérieurs peuvent venir renforcer l’équipe. Idem aux costumes, où pas moins de quarante âmes oeuvrent à l’habillage des acteurs et des choeurs. Il faut dire que chaque spectacle nécessite la fabrication de un à 300 costumes ! Perruquiers, chausseurs, chapeliers, accessoiristes sont de la partie, certains depuis trente ans !

Communauté de passions


Serge, Patrick, Monir, David, Jo, Ariane, Lieven,Liliane, André, Giuseppe, Jean-Pierre, Béryl... Tous issus d’univers et de parcours très différents, ils ont la même passion de leur travail, et la même émotion au moment de la « couturière », lorsque le spectacle est dévoilé aux chevilles ouvrières qui ont permis sa réalisation. Dans tous les ateliers, on devine une ambiance propice à la création, détendue et concentrée. Aux décors, Marc Geens apporte sa bonhommie et son calme à toute son équipe. Aux costumes, Régine Becker, immense dame de la couture (au propre et au figuré), règne avec un large sourire sur les petites mains qui suivent les différents étapes de la confection. Les personnalités sont tendues vers un objectif commun et chaque section n’hésite pas à venir prêter main forte à ceux d’à côté si le besoin s’en fait ressentir. C’est le grand luxe de cette maison : tout, ici, se fait dans un seul lieu, et la plupart des spectacles sont réalisés intra-muros dans leur intégralité. Cette unité de lieu permet de grandes libertés, et l’abolition de quelques stress inutiles. C’est sans doute aussi l’un des secrets de la réussite de cet établissement, qui bénéficie de l’un des deux plus gros budgets de subvention du pays. Et certainement le meilleur garant de la pérennité de sa mission !

 

L'envers du décor du prestigieux opéra

Adresse :

La Monnaie
Place de la Monnaie
1000 Bruxelles
Ateliers et bureau de location :
23, rue Léopold
1000 Bruxelles

Réservations :
+32 (0)70 23 39 39
Site : www.lamonnaie.be
Jours & heures d'ouverture :
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
La Monnaie est fermée pour restauration en 2015-2016. Plus d'infos sur le site www.lamonnaie.be

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :