Patrons Bozar

Paru dans JV 38 | Texte : Laurence Pinaire, Photos : Denis Erroyaux

 

macaronvitcorweb

 

 

Les Patrons Bozar ont été sélectionnés pour les Victors 2015.

 

 

 

 

 

Avec un budget annuel de 60 millions d’euros dont 30 millions proviennent de subventions de l’Etat, Bozar doit subvenir à ses besoins pour les 30 millions restants. La billetterie participe à hauteur de 60 % et le reste vient des sponsors, coproductions, publicités et des fameux « membres patrons ». Les contributions de ces derniers sont vitales puisqu’elles représentent 18 % de la totalité du budget artistique.

Les Patrons Bozar contribuent donc exclusivement au développement des différentes disciplines artistiques du palais des Beaux-Arts. Dès 1959, ils œuvrent à l’amélioration des exécutions musicales de la société philharmonique de Bruxelles affiliée au palais. En regardant la plaque commémorative qui leur est dédiée, on compte 30 membres qui cotisent à un fonds spécial attribué uniquement à des fins musicales. En 2003, lorsque se crée la nouvelle organisation Bozar, ils sont au nombre de 145 et bénéficient d’une palette de privilèges supplémentaires grâce aux multiples activités proposées. Et ces privilèges sont précieux pour des amateurs de musique et d’art. Dix ans plus tard, on dénombre le double. Moyennant une cotisation, ils profitent d’un accès prioritaire à plus de 250 concerts, à toutes les expositions (plus d’une vingtaine), aux vernissages, avant-premières de cinéma et aux nombreuses autres activités qu’offre Bozar.

Jacques Zucker, membre patron, témoigne : « En tant que membres patrons, nous jouissons d’un panel d’événements artistiques riche et quasi illimité, unique au monde. Avec 400 activités par an, nous pourrions venir tous les jours au palais. » Un service personnalisé leur est également réservé dans le cadre de leur « membership » : une corbeille à l’année dans la salle Henry Le Bœuf, un bar spécial durant les entractes, un vestiaire privé, un comptoir dédié et plein d’autres petits plus leur permettant de profiter pleinement de ces moments artistiques. Autre avantage, la souplesse de l’organisation. Une liste des principaux événements leur est adressée en début de mois, ils peuvent se décider presque la veille pour le lendemain. Enfin pour faciliter les rencontres entre membres, Catherine Carniaux, consultante pour les membres patrons, veille à leur bien-être en leur organisant des dîners de gala, rencontres avec des artistes ou musiciens et des voyages dans des contextes toujours exceptionnels et très privilégiés. Roger Bégault, également membre patron, confirme : « Nous sommes très gâtés et assistons pendant nos voyages à des grands concerts dans les plus belles salles du monde, nous sommes reçus dans les ambassades, chez des collectionneurs particuliers, le tout dans une ambiance très conviviale. » Pour devenir membre, le candidat devra être coopté ou parrainé par un membre patron. Qui sont-ils ? Le plus souvent de grands mélomanes et amateurs d’art qui se retrouvent et créent des liens grâce à leurs passions communes.

Les Français amateurs d’art et de musique

Alors si vous souhaitez rencontrer des Belges (ils représentent 70 % de l’assemblée) et rejoindre les 45 Français déjà membres patrons, vous ne serez pas déçus par cette forme de mécénat unique en son genre. C’est une manière privilégiée de s’intégrer à la communauté belge. Un membre patron français atteste : « Je ne connaissais personne en arrivant il y a 10 ans, en tant que mélomane j’ai naturellement postulé pour être membre de Bozar. Au-delà de l’excellente programmation musicale comparable à la scène parisienne, j’ai pu me créer un réseau et tisser de vrais liens d’amitié avec d’autres membres. C’est une grande chance. »

Site : bozar.be. Informations sur Patrons Bozar : catherine.carniaux@bozar.be.

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :