Surréalisme

Paru dans JV10, Décembre-janvier 2008 | Texte : Aurélie Koch

Historiquement, le surréalisme belge, moins politique que celui créé à Paris par André Breton, a pris naissance dans les années 1920.

Mais en réalité, ce mouvement va bien au-delà des tableaux de René Magritte ou des textes de Paul Nougé. Ici, le « surréalisme » est un état d’esprit, qui mêle certains éléments loufoques, quelques bizarreries locales et beaucoup d’autodérision « à la belge ».

L’émission Striptease à la télévision dans les années 1990, c’est surréaliste. Noël Godin, alias Georges le Gloupier, dit « l’entarteur » qui s’en prend à un Bill Gates ahuri ou par sept fois à un BHL à bout de nerfs, c’est surréaliste.

La destruction sauvage des façades de Bruxelles dans les années 1970 ou l’organisation politique tricéphale d’un si petit pays et ses trois langues nationales, c’est surréaliste.

Le Cloaca (une machine à digérer qui produit des excréments) de Wim Delvoye, c’est une forme de surréalisme moderne…

Au-delà des genres et de la gravité des événements, les Belges ont une faculté à rire d’eux-mêmes, une décontraction et un sens de l’absurde absolument uniques.

Et ça, pour des Français, c’est totalement surréaliste !

Articles associés

+ d'articles associés
  • Musées

    Musée Magritte

    Lundi 16 avril 2012

    Ce somptueux musée abrite la plus importante collection d’oeuvres du peintre belge au monde, exposées sur plus de 2.500 m².

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :