SELECTION VICTORS 2019 : Nicolas Vadot - Dessinateur

Lundi 15 avril 2019

Le dessinateur de presse et auteur de BD ne se revendique d’aucune nationalité. « Je suis Franco-britannico-australien », sourit le quadragénaire expatrié à Bruxelles depuis l’âge de 17 ans et qui a toujours rêvé de faire ce métier. « J’ai suivi mon année de Terminale au Lycée français, puis j’ai étudié à l’ERG (École de recherche graphique). Je voulais vivre du dessin et illustrer l’actualité. Rien d’autre. »
Fraîchement diplômé, il n’hésite pas à travailler au cinéma UGC dans le centre de Bruxelles pour arrondir ses fins de mois. « J’y ai vendu des glaces pendant trois ans, j’ai gardé mes valeurs et je n’ai jamais cédé », explique celui qui est entré parallèlement au Vif/L’Express et y officie toujours. Trente ans plus tard, il fait partie du paysage médiatique belge (il dessine également dans le quotidien L’Echo) et est vice-président de Cartooning for Peace, réseau international de dessinateurs de presse engagés qui combattent, avec humour, pour le respect des cultures et des libertés. « Je suis citoyen du monde, je vis dans la capitale de l’Union européenne. Je me sens de nulle part et d’ici en même temps. Mais un indice ne trompe pas : malgré mes trois nationalités, je supporte l’équipe des Diables Rouges ! »

Site : www.nicolasvadot.com.
SÉLÉCTIONNÉ POUR LES VICTORS 2019 DANS LA CATÉGORIE 9- "PROJET CRÉATIF OU INTELLECTUEL PERSONNEL LE PLUS INNOVANT"
ARTICLE PUBLIÉ DANS LE JV 60 (avril-mai 2017)
 
Autres sélectionnés dans la même catégorie :
-Adornes Domein
-A pas de Loup
-Bossa Nova
-Dorothée l'a fait
-Genese Edition
-Isabelle Arpin
-Marie-Audrey Barrat-Petit
-Patterns

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2019 - en vente le 17/10

COVER75mini
  • Enquête: Nos bonnes adresses beauté et bien-être pour aborder l'hiver en douceur
  • Talent: le céramiste Tristan Philippe
  • Liège: la Villa Consulaire
  • Week-end à Charleroi

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Rony »

    Rony ... soit qui mal se comporte.

  • « Occupé à »

    Lorsque le Français s’active, on dit qu’il est «en train de» faire quelque chose. Le Belge, lui, est «occupé à» faire quelque chose.

  • « Ça c'est tof »

    « Ça est tof » ne veut pas dire que ça étoffe mais que c’est chouette.