Escapade à Amsterdam

Paru dans JV 43 | Texte : Flavie Degrave et Aurélie Koch

On l’oublie trop souvent : Amsterdam est à moins de deux heures de Bruxelles – et trois de Paris – et si facile d’accès grâce au Thalys. Pourtant, le dépaysement est complet : une architecture originale, un réseau de canaux et de rues pavées que l’on parcourt à vélo, à son rythme, et où l’on prend plaisir à se perdre… Une douceur de vivre accentuée par l’absence de voitures et la présence de terrasses et cafés accueillants. Ajoutez une dose de culture (des musées pour tous les goûts) et de shopping design : Amsterdam constitue bien la destination idéale pour une escapade avec les enfants. Suivez notre mode d’emploi !

Sites utiles :

iamsterdam.com/kids
holland.com
.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2018

JV69
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « L’église au milieu du village »

    Traduisez : « il faut remettre les points sur les “i” ou encore “il faut remettre les choses à leur place. »

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.

  • « Accents belges, une fois »

    Vous parlez le belge ? Oui, mais... avec l'accent ?