Au Grand Forestier

Paru dans HS Bonnes adresses 16-17

Avec le Vieux Saint Martin, le Canterbury et la Marie Joseph, la famille Niels a marqué une génération d’amateurs de cuisine de brasserie. Les points forts ? Un style décoratif intemporel ponctué de tableaux de peintres belges réputés – Alechinsky, Walter Swennen… –, une exécution irréprochable et un service impeccable. Raison pour laquelle une nouvelle adresse est forcément un événement dans le petit monde de la restauration bruxelloise. Au Grand Forestier prend ses quartiers dans un décor champêtre qui fait oublier la ville. Le point fort ? La terrasse qui fait corps avec l’environnement. La carte ? Une cuisine de brasserie (américain frites, croquettes de crevette, vol au vent) qui se distingue par des produits de qualité et une préparation dans les règles de l’art.

Environ 40 euros le couvert.

 

2 avenue du Grand Forestier, 1170 Bruxelles

tél : 02 672 57 79

site : augrandforestier.be.

Cuisine non-stop de 12h à 23h, fermé le dimanche (réservation uniquement à partir de 6 personnes).

Newsletter

L'agenda

Les bonnes adresses de JV


Encore plus de
bonnes adresses
dans notre guide !

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.

  • « Allez, Allons-y »

    Une ponctuation très belge, utilisée par tous les belges.

  • « Passe-moi le cornet »

    Ni de glace, ni de frites ... de téléphone !