L'antique, c'est chic

Mercredi 31 octobre 2018

Le vintage a la cote dans la capitale, dont les boutiques du genre furent souvent lanceurs de tendances. Visite. 

Le vintage a la côte. Par conscience écologique, nécessité économique et à cause du retour de la mode des sixties/seventies, on remplit de plus en plus sa garde-robe avec des vêtements de seconde main. Voici notre sélection non-exhaustive de lieux où acheter anciens pour un look (quasi) neuf. Elle comprend des adresses haut-de-gamme comme des lieux où acheter les vêtements en vrac et au kilo. Et derrière chaque initiative, toujours, une (ou plusieurs) forte(s) personnalité(s) ou une association engagée. 

Une enquête d’Elisabeth Claus, adaptation Isabelle Plumhans

Balade chic, du bas au haut de la ville

 

En bas de la ville

À Bruxelles, quand on parle de descendre dans « le Bas de la Ville », ça n'est pas une figure de style ! Cette descente initiatique commence aux Sablons, quartier cosmopolite où les salons de thé, les antiquaires et les joailliers haut de gamme, ont remplacé depuis les années 70 les petits ateliers et les entrepôts. Engagez-vous dans l'une des rues qui coulent du Sablon pour plonger dans le cœur de la vieille ville populaire, où se succèdent cafés interlopes et snacks trendy au coude à coude, cabinets de curiosités, et boutiques de fripes, dans les rue Blaes et rue Haute, parallèles l’une à l’autre.

Bernard Gavilan

Qui ?

Le « Commandant Custo », DJ-frippier-organisateur-de-défilés.

Il dit : « Je ne porte pas de marques, ce sont les marques qui me portent ! »

Sa spécialité ? 

Du vieux stock neuf et des souliers anciens. C’est-à-dire des vêtements et chaussures anciens mais neufs, donc jamais portés. Une large collection pour adultes et enfants qu’il met en scène avec humour dans ses boutiques. Une collection qui court du début du vingtième siècle à nos jours et qui comprend des pièces de tous les jours comme du Cardin ou du Saint Laurent. Et si les vêtements sont anciens, ils sont toujours lavés et repassés. 

Les 3 boutiques de Bernard Gavilan :

 

5, place du jeu de Balle : femmes et enfants 

163, rue Blaes : Fin XIXème à début Xxème (robes perlées, passementerie, tissus anciens… - jusqu'aux années 50)

137, rue Blaes : hommes (du XIXème siècle à nos jours, des queues de pieds aux cols pelle à tarte, et pantalons anciens)

Son actualité sur sa page Facebook

 

Ramon & Valy Vintage Shop 

Qui ?

Derrière les Vitrines Art Nouveau de cette boutique historique du quartier Saint Jacques (à deux pas de Manneken Pis), Valy est derrière son comptoir de bois depuis vingt. Sa boutique, ouverte avec Ramon Pena, c’est une histoire d’amitié et d’un amour commun pour le vintage. Pour la petite histoire, quand elle n’est pas dans sa boutique,Valy travaille entre autres pour la Villa Eugénie, la société belge qui produit les shows les plus époustouflants des grandes maisons de mode, « all around the world ».

Sa spécialité ?

Les pièces rares et une sélection des années 50, 80 (beaucoup) et 90. Des pièces qui ont du chien, et surtout une âme : parmi ses « fournisseuses », elle compte une dame de 98 ans, qui lui confie souvent des pièces, au compte-goutte, au fur et à mesure qu'elle se sépare de ses « archives ».

Rue des Teinturiers 19, 1000 Bruxelles, Tel: 0475 97 12 73, https://www.facebook.com/pg/RamonValyVintageShop, Boutique ouverte du lundi au samedi, 13h à 19h, fermé le mardi . Durant l’été, ouvert tous les dimanches. 

Gabriele Vintage 

Qui ?

Dans le centre de Bruxelles (rue des Chartreux, à deux pas des Halles Saint Géry), Gabriele Wolf est une philosophe du vintage, même si elle n'aime pas beaucoup le terme. Elle préfère parler de « vêtements anciens ». Elle a ouvert son magasin il y a 20 ans, y sélectionnant des pièces authentiques, de 1900 à 1980, hommes et femmes. Elle ne vise pas la « maison », mais la qualité et l’état impeccable de ce qu’elle vend. Elle chine beaucoup, dans le Nord de la France et aux Pays-Bas notamment. 

Sa spécialité ?

Des pièces anciennes, à l’état impeccable, qu’on peut mixer avec du neuf et du moderne. Et ses conseils, avisés. 

Rue des Chartreux 27, 1000 Bruxelles, Tel : 02 512 67 43, gabrielevintage.com, ouvert lundi et mardi de 13h à 19h et du mercredi au samedi de 11h à 19h.

Isabelle Bajart 

Qui ?

Isabelle, elle est à deux pas de chez Gabriele. Dans la boutique de cette styliste reconvertie dans le vintage, vue sur jardin avec bassin, bois prédominant, musique et atmosphère douce et raffinée.

Sa spécialité ? 

Les pièces de maisons prestigieuses et les pièces exceptionnelles, peu importe l’époque. Des pièces neuves et de seconde main, essentiellement de grandes maisons françaises et japonaises (Céline, Saint Laurent, Chloé, Lanvin, Issey Miyake, Comme Des Garçons). Une idée de prix : il est possible d’y acquérir une blouse Saint Laurent à 150 €.

 

Rue des Chartreux 25, 1000 Bruxelles, tél : 0478 24 37 88, ouvert lundi et mardi de 12 à 19h, du mercredi au samedi de 11h à 19h., www.isabellebajart.be

 

Vêtue

Qui ?

Marie Meers, ancienne acheteuse dans des boutiques de niche haut de gamme. Sa passion pour le seconde main l’a menée à ouvrir sa propre boutique dans le quartier Dansaert. Côté femme, d’abord, puis, en face, côté homme.

Sa spécialité ?

Ici, on trouve des pièces Louis Vuitton, Balenciaga, Christian Dior, Miu Miu, Pierre Hardy, Lanvin, Jimmy Choo, Hermès, et beaucoup de créateurs belges : Jean-Paul Knott, Dries Van Noten, Ann  Demeulemeester, Martin Margiela, Walter Van Beirendonck. Elle ne sélectionne que des collections récentes, trois ans maximum, « sauf si c'est du Saint Laurent ou Comme Des Garçons ! » Elle présente aussi de jeunes designers belges qui ont à voir avec le recyclage et le outlet de près ou de loin lors de pop-up corners de quatre semaines, comme No/An, une créatrice finlandaise de sacs de cuir modernes et minimalistes. On y trouve aussi un choix pertinent de marques « moyen de gamme », comme Isabelle Marant, et des secondes lignes. 

Rue Léon Lepage 5, 1000 Bruxelles, https://www.facebook.com/vetuefemmes/, tel : 02 503 69 93, ouvert du lundi au samedi, de 11h à 18h30

Collectors Gallery 

Qui ? 

Betty De Stefano, à la tête d’une boutique-galerie de deux étages en plein cœur des Sablons, rue des Minimes. Une ancienne experte d’une aison de vente parisienne spécialisée dans la parfumerie qui ne sélectionne ses bijoux qu’en fonction de la richesse de leur design. 

Sa spécialité ?

Des bijoux et objets de décoration essentiellement conçus par des artistes et des architectes. Des pièces généralement en argent et autres matériaux, les artistes n’ayant pas à l’époque les moyens d’exprimer leur créativité sur de l’or. 

Rue des Minimes 12, 1000 Bruxelles, tél : 02 511 46 13 – 0475 36 79 91, www.collectors-gallery.com, instagram: collectorsgallerybrussels, ouvert du mardi au samedi, 10h30 à 18h30

Ciel Mes Bijoux 

Qui ?

Godelive et son époux Patrick Sigal, considérés comme les plus importants collectionneurs de bijoux d'artistes et de haute couture en Europe, depuis 30 ans.

Leur spécialité ?

Une collection de sacs de luxe, Chanel, Hermès, Delvaux, Gucci, Dior, Saint Laurent absolument impeccables, avec boîtes, catalogue en référence, facture d'achat original, et certificat, revendus généralement 30 % à 50 % de moins que leur prix boutique. 

Rue Ernest Allard 5, 1000 Bruxelles, téléphone : 02 514 50 49, www.cielmesbijoux.com, ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 18h30.

 

 

 

Newsletter

L'agenda

Les bonnes adresses de JV

couvHSBA6
Encore plus de
bonnes adresses
dans notre guide !

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :