Redécouvrez Paris et Bruxelles grâce à Blake et Mortimer ! 

Mercredi 3 juillet 2019

A l’occasion de la sortie du nouvel album de Blake et Mortimer « Le Dernier Pharaon » dont une large partie de l’intrigue se déroule à Bruxelles et de l’ouverture de l’exposition « Scientifiction, Blake et Mortimer » à Paris, Thalys s’associe aux éditions Dargaud et au Musée des Arts et Métiers pour redécouvrir le lien privilégié entre ces deux villes. 

Thalys vous emmène à Paris (re)découvrir l’univers de Blake et Mortimer ! L’exposition « Scientifiction, Blake et Mortimer » au musée des Arts et Métiers vous plonge au cœur de l’œuvre d’Edgar P. Jacobs, le créateur des personnages de Blake et Mortimer. Partez sur les traces de ces deux héros grâce à cette rétrospective mettant en lumière la vision contemporaine de ce patrimoine unique du 9e art. Cette exposition regroupe une centaine de planches originales, des images extraites des bandes dessinées et près de 70 objets conservés dans les réserves du musée des Arts et Métiers. 

 

Grâce au partenariat Thalys, vous bénéficiez du tarif réduit au lieu du tarif plein sur présentation de votre billet Thalys (jusqu’au 01/10/19).

En savoir plus

 

 

 

 

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2019 - en vente le 6 septembre

JV74
  • Enquête: La Belgique donne l'exmple sur le "Zéro déchet"
  • Artiste belge: connaissez-vous Hans Op de Beeck?
  • Week-end en Provence ou dans les Pouilles
  • Cahier spécial Finance: tous les changements qui auront une incidence sur la gestion de votre patrimoine

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Ket »

    Un "ket" en Belgique est un enfant...

  • « Cyrano »

    Faire le malin.

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.