Brut, une enseigne plus que prometteuse

Mercredi 29 mai 2019 | Texte : Pierre Bakroot

Brut, une histoire de famille 

A quelques pas de la place Flagey, se cache Brut. L'écrin est d'une justesse totale : trois pièces en enfilade qui alternent le charme d'un carrelage d'époque et la chaleur d'un beau plancher en bois.  En cuisine, on retrouve Benoît Stas, un chef qui a "trempé" dans plusieurs enseignes réputées pour leur approche fusion (Little Tokyo, Wasabi, Makisu...) et sa femme, Alice. En salle, le service est assuré par Léonard, le frère d'Alice. Une histoire de famille ? Certainement et de celles que l'on aime le pus. 

Le risotto de quinoa rouge et pois cassés aux légumes est remarquable. Il est présenté avec de la sucrine rôtie et diverses carottes cuites à la perfection. Un pesto vert, vif et végétal enroble le tout. En bouche, l'ensemble allie textures et fraîcheur. Comblés, on teste la tartelette au citron dont l'onctuosité séduit. 

On applaudit à deux mains cette enseigne plus que prometteuse. 

Ouvert du mardi au jeudi de 10h à 19h, le vendredi de 10h à 23h et le dimanche matin pour le brunch de 10h30 à 16h - Compter 45 euros
Rue Antoine Labarre, 49 à 1050 Bruxelles - tél : 02/ 342 09 75 - site: brutfood.be

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

Les bonnes adresses de JV


Encore plus de
bonnes adresses
dans notre guide !

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Haché menu »

    Le débat entre Belges et Français sur la viande n’est pas : halal ou pas halal mais hachée à l’avance ou hachée à la demande.

  • « Question de mode »

    Connue pour ses couturiers talentueux, la Belgique n’en attribue pas moins des noms différents des nôtres à des objets et accessoires qui se ressemblent.

  • « Balai neuf, balaie bien »

     Attention aux coups de balai...