SELECTION VICTORS 2019 : Céline d'Aoust

Jeudi 11 avril 2019

C’est lors d’un stage chez Lesage que Céline D’Aoust a réalisé qu’elle avait de l’or dans les doigts. Passant la moitié de sa vie en Inde, à la recherche des plus belles pierres et des artisans les plus minutieux, la Bruxelloise crée des bijoux d’une infinie délicatesse, en pierres précieuses et semi-précieuses serties dans des arcs-en ciels de couleurs, tourmalines rarissimes, tanzanite, aigues marines, saphirs de toutes les teintes, anneaux en dentelle d’or surmontés d’un diamant, vanités fines, puces d’oreilles.

« J'achète mes pierres brutes, à la source, pour les faire tailler moi-même selon les caractères de la pièce. Mes collections sont à la fois dans l'ère du temps et intemporelles, toujours porteuses de messages symboliques, comme la renaissance, ou la protection. » Ses bijoux spirituels et follement esthétiques sont autant d'objets intimes qui véhiculent une notion de transmission. Les Indiens pensent que ce sont les pierres qui nous choisissent : « C’est important pour moi de savoir que les gens ont un rapport émotionnel à mes bijoux ; qu’ils les accompagnent dans les moments importants de leur vie. Certains sont persuadés que ça leur porte bonheur. Qualifier mes créations de « bijoux talismans » est le plus cadeau que l’on puisse me faire ».

Rue Franz Merjay 158 à 1050 Bruxelles – www.celinedaoust.com. Ouverture : le mercredi de 10h à 17h, jeudi et vendredi de 10h à 18h et le samedi de 11h à 18h

 

SÉLÉCTIONNÉ POUR LES VICTORS 2019 DANS LA CATÉGORIE 7 - "MEILLEURE JEUNE CRÉATRICE BELGE DE BIJOUX"
ARTICLE PUBLIÉ DANS LE JV 63 (octobre-novembre 2017)
Les Victors de JV 2019

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Eté 2019 - en vente le 14 juin

73small
  • La Belgique et son Histoire africaine
  • Georges Simenon, une énigme belge
  • Week-end à Bordeaux
  • Supplément Immobilier

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Vleck »

    Si t'es vleck, t'es pas net !

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.

  • « Encodé »

    Se dit pour enregistrer un fichier, passer une écriture comptable, reproduire son numéro de compte en banque...