Gerald Watelet ouvre son espace décoration

Jeudi 11 avril 2019

Gerald Watelet, cette figure emblématique du paysage médiatique belge est un homme aux multiples talents. Il a commencé par l’école hôtelière de Namur, s’est illustré tant dans la restauration, que dans la mode ou encore la décoration. Aujourd’hui il ouvre son espace dédié à la décoration, et à l’art de vivre, en compagnie de l’antiquaire Jean-François Régis.

Amoureux du « beau linge » Gerald Watelet propose une ligne de linge de maison simple et raffinée, brodée main tant pour la table que pour le lit. Pour la saison prochaine une ligne d’imprimés sera coordonnée à cette collection. Parallèlement, il lance une ligne de luminaires en bambou laqué ainsi que d’étonnantes sculptures-lampes en céramique en collaboration avec l’artiste anversois Antoine Vandewoude.

Passé par l’école hôtelière, Gerald Watelet est aussi particulièrement attaché à l’art de recevoir, table et cuisine sont importants. Pour sa cuisine, il a fait appel à Eggo, pour un espace personnalisé. Enfin, en tant que parrain de l’UAP (Union des Artisans du Patrimoine), il peut compter sur les meilleurs talents des métiers artisanaux, toute discipline confondue.

Toujours là où on ne l’attend pas, Gerald Watelet a développé une idée aussi singulière que séduisante. Dans ce nouvel espace, une table pour 8 à 10 personnes pourra être réservée une fois par semaine et, -last but not least- il sera le chef de ce repas d’exception. Le tour est joué, réunir antiquités, décoration, bonne et belle table, bons vins et cadre exclusif …

Chaussée de Waterloo 885 à 1180 Bruxelles - tél : 02 646 06 12 - site : www.geraldwatelet.be
La boutique est ouverte du jeudi au samedi et les autres jours sur rendez-vous

Newsletter

L'agenda

Les bonnes adresses de JV


Encore plus de
bonnes adresses
dans notre guide !

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.

  • « Passe-moi le cornet »

    Ni de glace, ni de frites ... de téléphone !

  • « BM? Ouè! »

    La BMW se dit BM oué, et la VW ,V oué. En toute logique. Comme Ouécé (WC) et Ouagon (Wagon).