11 novembre, une histoire européenne

Aucune date spécifiée

 

Ce 11 novembre 2018 célébrera le 100ème Guerre Mondiale. Voici quelques célébrations marquantes dans toute la Belgique.

• BRUXELLES

Le 11 novembre 1922, quatre ans jour pour jour après l’Armistice, le tombeau du soldat inconnu est inauguré par le roi Albert. La dépouille a été choisie au hasard, par un aveugle de guerre, parmi celles de cinq soldats que la mort au combat avait rendu impossibles à identifier. Le soldat inconnu est inhumé au pied de la colonne du Congrès, symbole de la Belgique indépendante et monarchique, rue Royale. Le nouveau monument devient aussitôt un lieu de mémoire du patriotisme belge. En organisant les funérailles du soldat inconnu, la Belgique suit, avec retard, un mouvement qui avait vu le jour à Paris et à Londres dès 1920. Mais ces funérailles témoignent aussi d’une spécificité de la mémoire belge de la guerre : l’initiative vient des anciens combattants, soutenus par de simples citoyens, qui contraignent les pouvoirs publics à agir. Devant l’inertie de l’Etat, les soldats, les déportés ou encore les prisonniers politiques s’organisent pour préserver le souvenir de « leur » guerre.

A l’occasion du centième anniversaire de l’Armistice, la cérémonie habituelle au tombeau du Soldat Inconnu se déroulera dimanche en présence du roi Philippe et de la reine Mathilde. Les Présidents de la Chambre et du Sénat, des représentants du gouvernement et des Corps Constitués seront également présents. Une mise en scène par de jeunes artistes soulignera le discours royal.

Pour retracer l’histoire de Bruxelles lors de la Grande Guerre, une visite guidée est organisée, à partir de cette colonne. 

Visite àpd 14h, durée 2h30, renseignement sur www.bravodiscovery.com.

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2018

JV69
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.