Lycée français Jean Monnet

Mardi 28 janvier 2014

Le lycée Jean-Monnet dispense le programme pédagogique de l’Education Nationale Française et accueille 2 700 élèves de 37 nationalités de la maternelle à la Terminale.

Le lycée prépare aux examens français : Brevet National des Collèges et Baccalauréat et propose aussi des examens et certifications en langues ; IGCSE, SAT... D

Les droits pour une première inscription sont de 700 € par enfant.

 

 

 

Frais de scolarité :
Maternelle : 5 706 €
Elémentaire : 5 198 €
Collège : 6 301 €
Lycée : 6 699 €

A noter que si vous inscrivez plusieurs enfants, vous bénéficiez d'un abattement de 5 % pour le second, de 25 % pour le troisième et 50 % pour le quatrième enfant inscrit.

Adresses :
Maternelles : 1351 chaussée d'Alsemberg, 1180 Bruxelles
Campus : 9, avenue du Lycée français, 1180 Bruxelles
Tél : 02 374 58 78

site : www.lyceefrancais-jmonnet.be

 JV présent au Forum des Professions du Lycée français Jean Monnet

 

Articles associés

+ d'articles associés
  • Français d'ailleurs

    "Huan Ying*" à Canton !

    Paru dans JV32, septembre 2012

    "Huan Ying*" à Canton !

  • Finances

    La banque en Belgique en 25 questions/réponses

    Paru dans HS n°8 2016-2017

    La banque en Belgique en 25 questions/réponses.

  • Français d'ici

    Claire Chardon

    Paru dans JV 72

    Claire Chardon a imaginé et lancé, il y a maintenant plus de 5 ans une nouvelle marque de mode femme-enfant : Cocli

    Mode Expat

     

    Cocli, la jeune pousse de mode femme-enfant aura fait du chemin, au sens propre, depuis que Claire Chardon l’a imaginée et lancée il y a maintenant plus de cinq ans à Paris. Et Claire Chardon bien plus encore, qui tout juste diplômée de l’École Supérieure de Commerce International de Montpellier suit son mari, qu’elle a connu en prépa, et part pour la Chine. Taïwan d’abord, Pékin ensuite, Shangaï pour terminer. Là elle commence par apprendre le chinois à l’University of International & Economics. Après un stage à l’Ambassade de France ,où elle délivre des visas, elle entre chez Thalès à Pékin, puis c’est Shangaï où elle trouvera rapidement un nouveau poste de responsable commerciale en charge des grands comptes à l’Hôtel Hilton. Son mari est alors rappelé en France, à Paris, puis tout de suite après à Châtellerault,. Elle partagera alors son temps entre la petite cité poitevine où elle assurera des missions spécialement dans le secteur de l’enseignement et la capitale où elle passera un mastère en management de projets internationaux et ressources humaines à l’Institut International du Management du CNAM.

    Avec le retour  « définitif »de son mari à Paris elle s’installe enfin dans une certaine stabilité. Six ans. Pendant six ans elle devient chef de projet dans une filiale du groupe Axa. A la naissance de son troisième enfant, une fille, et victime d’une crise de surmenage, elle abandonne le groupe d‘assurances et décide de gérer son emploi du temps à son rythme. Amoureuse des matières, tricoteuse et couturière dans  l’âme, « d’une famille de tricoteuses et de couturières », comme elle le dit elle-même, elle élabore le projet de Cocli : une ligne de vêtements exclusifs pour femmes et fillettes . Au moment même où les premières pièces sortent des ateliers à la grande satisfaction de Claire Chardon qui a réussi son pari de faire confectionner en France par des ateliers qui travaillent pour les grandes maisons de couture  et dans de « belles matières » avec un haut niveau de finition et de détails, patatras, son mari est à nouveau muté . Cette fois c’est aux États-Unis, d’abord dans l’état de New York puis en Californie. Mais la machine est lancée, il est trop tard pour faire marche arrière, et depuis Syracuse puis Palm Beach elle pilote à distance la toute nouvelle Cocli, grâce à une équipe sur laquelle tout repose encore aujourd’hui. Car entretemps les mutations du mari de Claire ne s’arrêtent pas. C’est ainsi à Bruxelles où elle est arrivée en juillet dernier que Cocli redémarre. Car si le stylisme et la fabrication continuent de se faire en France avec la même équipe et les mêmes fournisseurs, à chaque fois les clientes sont locales. Ce sont donc celles de Bruxelles que Claire Chardon va devoir conquérir maintenant, après avoir convaincu celles de l’État de New York et de Floride . Un premier point de vente éphémère sera installé à la Calamande en ville à Sant Gilles du 3 au 11 Mai et après les modèles seront visibles chez les Brusseloises aux Sablons. L’heure de vérité pour Cocli ,modèle BXL.

     

    Site web de Cocli : cocli-collection.com..
    En vente dans les points de vente suivants :
    La Calamande en ville 26, rue d’Ecosse -1060 BXL
    les Brusseloises, rue Lebeau 13-17 -1000 BXL.
  • S'installer en pratique

    Electricité, eau et gaz en Belgique

    Paru dans HS n°5 2013-2014

    Quelques conseils pour vous y retrouver en matière d’énergie lors de votre installation en Belgique.

  • Enfants

    Grottes de Han

    Mardi 3 mars 2020

    A 1h30 de Bruxelles, une réserve d'animaux sauvages et des animations qui sortent de l'ordinaire !

  • S'installer en pratique

    Jours fériés et vacances scolaires - enseignement belge et lycée français

    Mercredi 4 septembre 2019

    Le calendrier des vacances scolaires belges et françaises.

  • Français d'ici

    Laurence Nobécourt - A pas de loups

    Paru dans JV 50

    Passionnée par les livres de jeunesse, cette ancienne enseignante a décidé de fonder sa propre maison d’édition de livres jeunesse.

  • Enfants

    Sortir les enfants quand il pleut

    Mardi 10 mai 2016

    Il drache ou il neige… Voici des idées pour occuper les petits à Bruxelles en gardant les pieds au sec !

  • Français d'ailleurs

    Singapour, le grand saut

    Paru dans JV n°37 - Été 2013

    Si Guillaume, le mari de Géraldine, rêvait d’Asie, elle se voyait plutôt au Canada. C’est pourtant vers Singapour que, jeunes mariés, ils se sont installés il y a cinq ans. Sans aucun regret.

  • Week-end

    Un week-end dans les Ardennes avec les enfants

    Mercredi 31 juillet 2019

    Dans cette région authentique, à une heure ou deux de Bruxelles, c'est le grand air garanti !

  • Français d'ailleurs

    "Welcome to Miami"

    Paru dans JV35, février-mars 2013

    La vie d'un couple de Français à Miami.

  • Où se loger ?

    Les garde-meubles à Bruxelles

    Mardi 10 juin 2014

    Ils vous seront peut-être utiles si vous n’avez pas encore trouvé votre logement définitif.

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Accents belges, une fois »

    Vous parlez le belge ? Oui, mais... avec l'accent ?

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.

  • « Tout grand merci »

    Quand même mieux qu'un simple "merci".