Les types de biens

Paru dans HS n°6 2014-2015

La « maison de maître » est une demeure généralement élégante et prestigieuse. Elle peut constituer une alternative à un appartement de style haussmannien, mais un réajustement des crières s'impose. il faut oublier le 400m2 de style XVIIIè avec concierge et surveillance.

Un peu moins luxueuse, la « maison bourgeoise » est souvent divisée de nos jours en appartements, répétant sur plusieurs étages le modèle du « trois pièces en enfilade ». Attention, les circulations et découpages n’y sont pas toujours aisés : adeptes du feng-shui et des pièces bien séparées aux rôles très définis s’abstenir !

Néanmoins, ces maisons correspondent souvent également au rêve archétypal de « LA » maison bruxelloise : hauts plafonds culminant à plus de quatre mètres, pièces généreuses inondées de lumière, plancher d’époque ou parquet... un must !

Les « maisons ouvrières », un cran plus modestes, sont de petites maisons simples et sans prétention, mais ne vous y trompez pas : outre leur prix nettement plus démocratique, l’ajout d’une annexe, quelques transformations et une situation parfois excellente peuvent les rendre extrêmement attractives.

Les maisons dites « bel étage » sont également très répandues dans les quartiers résidentiels. Dans ce type de maison, le rez-de-chaussée se compose d’un garage et d’un hall d’entrée, tandis que l’espace de vie (salon-cuisine, etc.) débute au premier..

D’autres possibilités s’offrent encore à vous dans les zones plus résidentielles, telle la villa 3 ou 4 façades, ou encore le style « fermette », authentique ou pas. Dans les intérieurs d’îlots, des « arrière-maisons » ont également vu le jour au fil du temps, et offrent l’avantage de petites maisons abritées des bruits de la rue.

Dans un autre genre, les « cités-jardins » font l’objet d’un regain d’intérêt. Certains de ces quartiers de maisonnettes souvent classées, aménagées autour d’espaces arborés et de rues et placettes tranquilles, sont devenus des lieux d’habitation familiaux et accueillants alliant le calme et la qualité de vie d’un village. C’est le cas des maisons aux petits airs de cottage anglais de Floréal et du Logis à Boitsfort, aujourd’hui extrêmement prisées.

Dans un tout autre registre, les lofts se concentrent dans les anciennes zones industrielles, soit le centre, près du canal, à Molenbeek ou à Anderlecht, ou encore près de la gare du Midi. Ces quartiers ne sont évidemment pas les plus beaux ni les plus agréables, mais l’expérience ne manque pas d’intéresser ceux qui parient sur une gentrification de ces quartiers.

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Déc.-Jan. 2018

couvJV64mini
  • Enquête généalogie: vos ancêtres sont-ils Belges ?
  • Bonnes adresses : les meilleurs traiteurs à domicile
  • Redécouvrir le centre de Bruxelles
  • La danse en Belgique
En vente chez votre libraire le 7 décembre 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :