Le "haut" de Saint-Gilles

Paru dans JV 57 - octobre 2016 | Texte : Nathalie Buet, Photos : Corentin Van Den Branden

... Et un immobilier qui s’envole !

Alors, mixte, la population de Saint-Gilles ? « Oui », nous répond l’échevin aux Affaires économiques Patrick Debouverie, « 140 nationalités sont représentées dans cette commune. Mais dans ces quartiers, vu les prix de l’immobilier, la mixité est plutôt européenne ». Confirmation du côté des agences immobilières. L’agence JAM s’est installée il y a 35 ans dans le quartier. « Quand mes parents se sont installés ici, personne n’a compris, aujourd’hui, on ne nous pose plus la question », explique John Maes, gérant de l’agence. « Oui, les prix augmentent de façon régulière depuis 30 ans, on n’a jamais connu de baisse des prix ici. Pour l’achat d’un appartement de moins de 100 m2, on flirte avec les 3 500 euros du mètre carré. Pour les appartements de plus de 100 m2, on n’est jamais en dessous de 2 800 euros. » Pour ce qui est des maisons, les biens sont rares, et très demandés. Une maison à moins d’1 million d’euros ne reste jamais en vente plus d’une semaine. La plupart des offres sont faites dans la foulée des visites et les négociations sont rares. Ici on ne parle pas de prix au mètre carré, tous les espaces n’étant pas réellement utiles (pour rappel, en Belgique, point de loi Carrez). Une maison de 120 m2 habitables part en général autour de 400 à 420 000 euros « dans son jus » (comprendre : où tout est à refaire). Y a-t-il des exceptions géographiques ? Non, même les environs de la place Louis Morichar, un peu moins bien fréquentée le soir, restent fortement valorisés et il faut noter que pour toute la zone entre la chaussée de Charleroi et le Châtelain (rues de l’Aqueduc, Américaine, chaussée de Waterloo) les prix explosent, pour s’aligner sur ceux d’Ixelles. Cette tendance devrait se confirmer avec le déménagement de la prison dans les environs de 2020 (au plus tôt : il faut attendre la fin du chantier de la nouvelle prison de Haren) et la construction de nouveaux logements. Que les amoureux du quartier se rassurent : une demande de classement de l’enceinte extérieure a été faite et les nouveaux bâtiments (crèches, écoles, commerces de proximité, etc.) devraient être construits dans des volumes et niveaux en phase avec l’architecture environnante !

magnavillePortrait de Français à Saint-Gilles : Ludivine et Charles de Magnanville

« Il y a 5 ans, alors que nous visitions Bruxelles en touristes, nous nous sommes perdus dans Saint-Gilles (nous cherchions le Sofitel Louise et n’avions pas de GPS) et avons découvert, un peu malgré nous, ce quartier. L’an dernier, nous avons décidé de quitter Paris où nous gérions un restaurant, pour Bruxelles. Nous avons alors tout de suite pensé à Saint-Gilles. Ce que nous apprécions ici ? Tout peut se faire à pied ou en 3 ou 4 stations de tram. Depuis notre arrivée en août dernier, nous ne nous lassons pas d’observer les jolies façades du quartier. Autre avantage, les immeubles sont assez bas, ce qui nous permet de voir le ciel depuis chez nous ! Même s’il est plus gris qu’à Paris, ici au moins, nous le voyons… À la commune, tout le monde nous a accueilli très chaleureusement et les formalités administratives d’inscription se sont déroulées le plus agréablement du monde. Le seul bémol ? Les inscriptions aux écoles ont été une épreuve de force… On nous avait vendu un choix d’écoles et de pédagogies alternatives à Bruxelles, mais en réalité il n’y en a pas dans la commune, et, pour celles plus proches de nous, elles sont impossibles à intégrer car les listes d’attente sont très longues. Même bagarre pour les écoles communales… Il a fallu batailler pour faire intégrer nos enfants dans l’une d’elles. Un seul de nos deux enfants a eu une place, je ne désespère pas pour l’an prochain ! »

Les rendez-vous saint-gillois :

• Animations autour des 800 ans de la ville jusqu’à la fin de l’année : stgilles800.be.
• Brussels Art nouveau & Art déco Festival (BANAD Festival) : du 11 au 26 mars 2017.
• Foire des vignerons : 17-20 mars sur la Place Van Meenen.
• Portes ouvertes des ateliers d’artistes de Saint-Gilles « Parcours d’artistes » : au mois de mai-juin.
• Marché français : autour du 14 juillet.

 

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2018

JV69
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :