Tendances immo 2018 : que recherchent les Français à Bruxelles ?

Jeudi 1 février 2018

Les Français et l'immobilier à Bruxelles : quelles sont les tendances pour 2018 ?

Hélène Van de Velde est directrice de l'agence Emile Garcin en Belgique dont 70 % de la clientèle est française.

JV : La question que tout le monde se pose est : y a t'il toujours des Français qui arrivent en Belgique ?

Hélène Van de Velde : Oui ! On ne peut pas dire qu'il y ait une énorme différence depuis les élections de 2017. On sait qu'il y a eu des retours, mais ils n'ont pas été uniquement le fait du changement de présidence. En revanche, nous constatons que les Français qui arrivent sont un peu plus jeunes, arrivent plus souvent qu'avant en famille, et enfin sont de plus en plus intéressés par des produits d'investissement.

JV : Dans l'esprit de Français qui veulent investir en Belgique, l'immobilier est un bon placement ?

HV : L'immobilier en Belgique est stable depuis des années : les prix fluctuent finalement peu. On parle d'investissement "en bon père de famille". Malgré des droits d'enregistrement plus élevés qu'en France (en moyenne : 12,5 % ici, contre 8 % en France) l'immobilier reste un bon placement, ceci grâce à l'absence de taxe sur la plus value ainsi que sur les revenus locatifs. Pour de nombreux Français qui achètent à Bruxelles, il savent que même si la vie ne leur plaît pas ici, ils font une opération financière intéressante.

JV : Quels quartiers sont les plus prisés ?

HV : Les Parisiens (et c'est la majorité de notre clientèle) recherchent essentiellement des biens en ville. Pour eux, Brugmann et ses alentours reste un must : vous pouvez faire vos courses à pied comme à Paris, et aller prendre votre petit déjeuner au café (Voltaire). En 2e position viennent les Étangs d'Ixelles (pour les plus âgés) et le Châtelain pour les plus jeunes. Enfin les familles avec enfants recherchent le quartier de l'Observatoire, du Fort Jaco ou encore à proximité du Lycée Français. Mais très très rarement au-delà : j'ai beaucoup de mal à vendre des biens dans le Sud de Bruxelles à des Français.

JV : Et quels sont les types de bien recherchés ?

HV : Les budgets ont légèrement diminué en 7 ans (date de l'arrivée de l'agence Emile Garcin à Bruxelles). Mais globalement notre clientèle recherche des Maisons de Maître (budget de 1-1,5 Md'€) ou des appartements (budgets de 600 000 € à 1,2 Md'€).

JV : Vous proposez des biens à la location depuis cet automne   ?

HV : Tout à fait ! Si nous n'avons pas encore beaucoup de recul sur cette activité, nous pouvons dire qu'il y a une demande, chez des Français qui souhaitent d'abord s'installer en location pour voir si le quartier, la ville, etc leur plaît. C'est aussi une activité qui peut intéresser nos clients qui achètent pour investir.

 

Informations pratiques

Agence Emile Garcin - Hélène Van de Velde
1, rue Alphonse Renard
1050 Bruxelles

T.  02 201 94 00

Site : www.emilegarcin.fr

Voir la sélection d'annonces de l'agence Emile Garcin sur notre site.

 

 

 

 

 

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2018

JV68smallsmall
  • Enquête - Le vin en Belgique
  • Notre cahier spécial finance sur la succession
  • Virée automnale à Malines
  • Découverte de la communauté tango
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :