Personnes âgées: un accompagnement personnalisé

Vendredi 15 mai 2020

Sibylle Moreels a suivi une formation d'institutrice maternelle avant de se reconvertir dans l'organisation d'événements, qu'elle a exercé pour diverses petites et moyennes entreprises. Elle a ensuite rejoint les rangs d'ING, puis du Château Saint-Anne, cercle privé actif à Auderghem. Depuis 2018, après une interruption de carrière qui lui a donné envie de repenser l'ensemble de ses priorités, elle a eu la (bonne) idée de créer Golden Age, service d'aide aux personnes âgées.
Comme elle le dit très bien "toutes sortes d'aides, pour autant de profils de personnes".
Avec cependant un fil conducteur: toutes ces personnes ont besoin d'une aide fiable, bienveillante, avertie pour les aider dans leurs démarches quotidiennes. C'est à ce moment-là qu'ils rencontrent Sibylle, et le confinement, puis le déconfinement, force le trait de ce besoin. 

Pourquoi avoir créé Golden Age? Qui vous en a donné l'idée?

C'est venu très naturellement, de mon expérience personnelle. Après avoir fait un burn out qui m'a laissée exsangue pendant plusieurs mois, j'ai beaucoup plus vu mes parents, alors qu'avant je n'en avais pas le temps. Assez vite, j'ai eu envie d'un nouveau projet, et je me rendais aussi compte que mes parents, comme leurs amis, étaient souvent démunis face à certaines demandes administratives, bancaires... des choses simples de la vie quotidienne qui finalement les mettaient en état de stress.. et leur faisaient perdre de l'argent. J'ai eu l'idée de créer mon activité.

Vous vous êtes lancée tout de suite?

Non, je suis d'abord passée par un système de "couveuse d'entreprise" qui s'appelle Jobyourself. Cela s'adresse à des personnes, employées ou chômeurs, qui veulent devenir indépendantes, ou ont une idée qui pourrait tenir la route, mais hésitent à se lancer, ou en tout cas ont besoin d'un accompagnement. C'est un système mis en place par l'Etat belge pour faciliter le développement des initiatives, après avoir constaté que de nombreux auto-entrepreneurs (système français que nous n'avons pas en Belgique) échouaient dans leur projet, faute d'aide au démarrage. Je me suis donc inscrite, j'ai suivi des formations, j'ai été épaulée quelques mois... puis fin 2018, je me suis lancée comme une grande!

Qui fait appel à vous?

Il y a deux types de demandes.
Tout d'abord, celles émanant des enfants des personnes âgées avec lesquelles je travaille: ils se rendent compte qu'ils n'ont pas le temps de s'occuper du quotidien de leurs parents, qu'ils soient en couple ou seuls, et que quand ils les voient le week-end, ces réunions de famille deviennent vite des rendez-vous pour répondre à un document, regarder où en est telle ou telle assurance, gérer un service... Ils passent à côté des relations affectives au profit de questions pratiques qui ne sont pas forcément très agréables à partager avec ses parents. Ils font donc appel à moi, ou à une structure semblable, pour gérer ces questions pratiques... et retrouver des échanges de qualité et purement familiaux avec leurs parents!

L'autre demande vient des personnes âgées elles-mêmes. Soit elles ne sont pas assez entourées pour que quelqu'un de leur famille les aide, soit elles n'osent pas le demander, soit elles sont seules et se retrouvent devant des problèmes, petits ou grands, qu'elles ont le sentiment de ne pouvoir gérer. Cela va des courses au suivi de leurs comptes, au réglement des loyers de locataires, à la mise en place de paiements d'assurance, etc. C'est très varié.

Combien de temps cela prend? Combien ça coûte?

En général, il faut deux heures par semaines minimum pour mettre en place un suivi de qualité et une gestion ordonnée d'une personne ou d'un ménage. Cela varie en fonction des besoins et des possibilités de chacun (le tarif est de 50 euros de l'heure), mais on crée une relation de confiance et très vite, les missions se multiplient. On m'appelle en général pour une question précise... et je mets de l'ordre dans beaucoup plus de dossiers que ceux prévus initialement.

Les personnes ont-elles vraiment besoin d'aide pour gérer leur quotidien?

Hélas oui, c'est souvent le cas. Quand je travaillais chez ING, je me rendais bien compte que tout s'informatisait, et que cela ne s'adaptait pas forcément à cette clientèle plus âgée, qui n'est pas la "cible" privilégiée des banques. 
Mais là où j'ai une vraie valeur ajoutée pour mes clients, c'est sur l'état des lieux de leur quotidien. Cela leur permet en général d'économiser beaucoup d'argent! En effet, on reprend tous les contrats, toutes les assurances, tous les abonnements, et on regarde s'ils paient ce qu'ils doivent vraiment, s'ils n'ont pas trop d'abonnements, s'ils n'ont pas de virements automatiques qui courent inutilement.
Une de mes clientes, cette semaine, s'est rendue compte avec moi qu'elle payait toujours certaines domiciliations pour une maison en France qu'elle avait vendue en juillet dernier!
Un autre monsieur payait les assurances de ses garages qu'il avait vendus il y a un an...
Souvent, un déménagement ou une vente est un événement important pour des personnes âgées: outre le déménagement physique et la perte d'un bien, il y a aussi toute une paperasse liée à la vente... on en oublie souvent celle des contrats qu'il faut résilier, et que les compagnies ne font pas elles-mêmes.

N'y a-t-il pas des annulations de contrats au terme d'une vente?

Certains, si. Mais vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point les contrats peuvent continuer de courir alors qu'ils ne correspondent plus aux besoins des usagers! On ne pense pas assez à les regarder à nouveau, mais on y gagne souvent.
Idem pour la téléphonie: vous avez un abonnement chez Orange, puis la télé chez Proximus, et enfin l'internet chez Voo... et vous pourriez avoir un seul contrat chez un seul des ces opérateurs. mais pour cela, il faut un suivi, une réflexion.
C'est donc une force d'avoir quelqu'un qui repose les bonnes questions... et y apporte une bonne réponse!
Je suis bilingue également, cela aide pour comprendre les choses quand on habite Gand, Anvers ou Rhode-Saint-Genèse!

Vous avez une équipe autour de vous?

Je travaille avec des indépendantes, qui sont animées de la même passion que moi. Nous avons deux personnes à Gand, une en Wallonie, une dans le Brabant Wallon, et moi. 
Nos valeurs sont l'honnêteté (car sans confiance, on ne fait rien), la bienveillance, le service, le vrai. Cela semble désuet à dire, mais si nous ne sommes pas une asbl (je dois gagner ma vie, cela me rend aussi très au fait de ce qui doit être fait au quotidien et de combien cela coûte), notre but n'est pas de devenir une multinationale. Nous nous attachons aux personnes pour qui nous travaillons: personnellement, je les envisage tous comme s'ils pouvaient être mes parents. J'adore ce contact, je sais que je suis utile, je le vois et cela me rend heureuse!
Je suis aussi d'une nature enthousiaste et j'aime aider les autres. Je mets aussi des personnes en relation selon leurs besoins. Au moment du confinement, dans la newsletter que j'envoie à mes abonnés, j'ai donné les références d'un traiteur à domicile qui est très bien (Great Traiteur, https://great-food.be) et d'un service de tablettes adaptées aux personnes âgées pour communiquer avec leurs proches (Digital seniors, https://www.digital-seniors.be). Je pense que l'union fait la force!

Et si vous deviez arrêter demain?

Si une telle chose devait se produire, mes clients sont à l'abri: je leur dresse un "répertoire de vie", avec toutes les infos utiles à leur vie, leur quotidien, la gestion de leurs affaires, de leurs documents, de leur suivi médical en cas de pépin, etc. J'ai créé cela pour que, quelle que soit la situation (et ils peuvent être hospitalisés, malades ou partir un jour), leurs conjoints ou familles ne soient pas perdus, à un moment où on a envie de parler de tout, sauf d'administration.

Comment ont-ils vécu le confinement?

Cela a été très dur, et certains n'ont pas compris que je ne puisse plus venir les voir. certains s'en vexaient même, alors que c'était plus pour les préserver que pour moi. Mais cela prouve leur attachement, et moi aussi ils me manquaient, même si je prenais des nouvelles.

Depuis lundi dernier j'ai pu aller les revoir, mais la situation des personnes âgées est floue: on est en déconfinement, et en même temps on leur dit de sortir le moins possible, jusqu'à décembre! C'est très anxiogène, parce qu'on a beaucoup parlé d'eux concernant leur fragilité, mais on a donné peu d'aides concrètes.

Les personnes âgées, ce sont nos parents, il ne faut jamais oublier qu'ils ont été jeunes comme nous, qu'ils ont eu des parcours de vie actifs, passionnants parfois, étonnants souvent, intéressants toujours: la vie quoi!


Rien ne peut justifier de les oublier ou de les laisser tomber, et encore moins de les laisser seuls. Je suis heureuse d'apporter ma petite pierre pour rendre leur quotidien plus facile. C'est la façon dont je gagne ma vie, mais c'est aussi la façon dont j'ai trouvé mon équilibre.

Son site: https://www.goldenagebe.com

 


D'autres entreprises de services payants à la personne âgée 


Cura services
Ils peuvent faire du support de gestion et d'administration: avec toutes les démarches administratives effectuées sur internet, c'est une offre intéressante.
Leur site: www.curaservices.be


Oh Granny
Ils font du jardinage, apportent des repas, peuvent vous aider pour des travaux d'embellissement.
Leur site: www.ohgranny.be


Walter et Betty
Ils font vos courses, vous trouvent des corps de métiers adaptés à vos demandes, peuvent vous accompagner dans vos démarches administratives.
Leur site: walteretbetty.com

 

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :