Internet et la téléphonie fixe en Belgique

Paru dans HS n°5 2013-2014

L’usage d’Internet est largement développé dans ce petit pays fortement urbanisé. Mais là encore, les différences avec la France sont sensibles. Globalement, on peut dire que l’on profite d’un débit digne de ce nom un peu partout en Belgique. Il faut toutefois composer avec un marché régionalisé d’Internet qui ne facilite pas forcément la concurrence entre opérateurs.

Si Belgacom fournit un accès ADSL au nord comme au sud du pays, ses principaux concurrents restent cantonnés à leur région de prédilection. Ainsi Telenet reste incontournable en Flandre alors que Voo s’étend principalement en Wallonie. Quant à Numericable, il n’est disponible qu’en région bruxelloise.

Le câble à Bruxelles... pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

A Bruxelles, le choix de votre fournisseur d’accès Internet pour le câble dépend de la commune dans laquelle vous allez vivre, ce qui rend difficile la mise en concurrence, mais peut-être est-ce le but de la manœuvre ? Voo ne couvre que Uccle, Auderghem, Ixelles, Saint-Gilles et Woluwe-Saint-Pierre. Quant à Telenet, il opère sur les communes de Schaerbeek, Etterbeek, Jette, Koekelberg, Berchem-Saint-Agathe, Linkebeek et Woluwe-Saint-Lambert. Numéricable n’est disponible que dans Bruxelles Capitale (le fameux 1000), Laeken, Molenbeek, Anderlecht Haeren, Saint-Josse, Wemmel, Neder-over-Heembeek et Drogenbos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autres opérateurs ADSL
Depuis quelque temps, l’arrivée d’autres opérateurs ADSL issus de la téléphonie mobile apporte un vent de fraîcheur dans le domaine. Ils ne sont pas limités géographiquement et favorisent la concurrence. Techniquement, les solutions diffèrent également.

- Voo, Telenet et Numericable exploitent le réseau câblé historique, qui a fait la gloire du Plat pays à l’époque où l’ADSL n’en était qu’à ses balbutiements en France.
- Belgacom utilise les lignes téléphoniques à la manière de Free ou Orange en France.

Mais dans la pratique, ces choix technologiques restent relativement transparents pour l’utilisateur moyen, qui profitera de services équivalents, que ce soit en termes de débit, de communication téléphonique ou de télévision. Si vous avez besoin de performance plus poussée, il existe d’ores et déjà des offres exploitant la fibre optique (Telenet, Voo, Numericable), pour un débit allant jusqu’à 120Mbps !

Quel rapport qualité/prix ?

Le principal problème d’internet en Belgique reste son tarif très élevé par rapport aux offres françaises. Même si les prix commencent à baisser, c’est l’un des pays où les abonnements internet sont les plus chers d’Europe. Vous pouvez faire une croix sur vos abonnements tout illimité à 25 euros. Pour disposer du téléphone illimité en Belgique et d’un accès Internet en plus de la télévision, il faudra débourser entre 40 et 65 euros environ selon les opérateurs (voir notre encadré). Et encore, les conditions d’appel à l’étranger sont loin d’être aussi avantageuses. En revanche, il faut avouer que les connexions sont d’une stabilité impressionnante. En outre, les vitesses de téléchargement sont raisonnables et fluctuent relativement peu, contrairement à notre expérience en France, de sorte qu’il est tout à fait possible de jouer en ligne tout en téléchargeant quelques documents sans souffrir d’obscurs problèmes de synchronisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belgique, terre promise des anti-hadopi ?

La loi Hadopi n’a pas cours en Belgique et on pourrait voir le Plat pays comme une sorte de Far West numérique où tout est permis… à tort ! En effet, s’il n’y a pas de dispositif répressif visant spécifiquement le téléchargement illégal, la Belgique a trouvé un moyen aussi simple qu’efficace pour lutter contre le piratage : la limite de téléchargement. En effet, l’illimité n’existe quasiment pas en Belgique et la plupart des abonnements internet se voient souvent assortis d’un plafond de téléchargement à 50GB à 100GB. Au-delà de cette limite définie, l’opérateur estime, à juste titre d’ailleurs, que vous abusez de la bande passante et vous ramène alors à une vitesse de téléchargement totalement préhistorique.

Des contenus toujours inaccessibles depuis la Belgique...

Il y a un problème que la plupart des internautes expatriés rencontrent systématiquement lors de leur installation hors de France : le fait est que l’Europe numérique n’existe pas. Aussi incroyable que celui puisse paraître, certains contenus sont simplement inaccessibles depuis la Belgique pour de sombres restrictions de droit de diffusion. En effet, il faut savoir que les sites web sont capables de déterminer votre zone géographique en fonction de l’adresse de votre PC, et bloquent certains contenus selon l’endroit où vous vous trouvez. C’est le cas des sites de télévision de rattrapage. De moins en moins d’émissions sont regardables sur le web depuis la Belgique, que ce soit sur les sites de TF1 ou France Télévisions.

> Sur TF1. fr, seuls les journaux télévisés et quelques émissions (« Reportages », « Sept à huit ») sont disponibles sans problème. Les autres sont soumises à une restriction géographique.
> Ainsi, sur France Télévisions, la situation a tellement empiré que seuls quelques reportages de « Complément d’enquête » et « Envoyé Spécial » sont désormais visibles en plus du JT, et en version différée, un comble pour un service public.
> Chez M6, on a récemment changé son fusil d’épaule avec M6-replay accessible depuis le Plat pays, sauf pour les vidéos en direct !
> Canal+ propose sur son site plus ou moins le même contenu pour les Belges et les Français mais des exceptions ont fait leur apparition en 2012 avec l’étrange inaccessibilité, par exemple, de la mini-série « Bref » depuis la Belgique à mi-saison.
> Quant à Arte, le service Arte+7 est tout simplement le meilleur site de rattrapage télévisuel d’Europe à l’heure actuelle. Pratiquement tout (sauf le direct et certaines séries) est mis à disposition des utilisateurs pendant les sept jours suivant la publication. Et pour qui n’a pas forcément le temps de regarder la télé le soir, il y a de magnifiques perles à cueillir sur le site de la chaîne.

 

 

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :