Devenir Belge : mode d'emploi

Paru dans JV 47 | Texte : Quentin Noirfalisse et Aurélie Koch

Le droit belge de la nationalité a été modifié il y a tout juste deux ans. La loi du 4 décembre 2012 « modifiant le Code de la nationalité belge afin de rendre l’acquisition de la nationalité belge neutre du point de vue de l’immigration » étant parue au Moniteur belge le 14 décembre 2012, elle est entrée en vigueur le 1er janvier 2013.

Ce qui a changé en 2013

D’une manière générale, cette nouvelle loi durcit les conditions d’accès à la nationalité belge.
- la connaissance d’une des trois langues nationales comme condition d’obtention
- il n’est plus possible de devenir Belge depuis une résidence à l’étranger.

On distingue trois modes d’octroi de la nationalité : la déclaration, la naturalisation et l'attribution.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Cocher »

    Savez-vous cocher sans crayon, ni cheval ?

  • « Casco »

    Queza...Casco ?!

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.