Passer son permis : en Belgique ou en France?

Paru dans Mise à jour HS 11 Belgique pratique 2019-2020

Permis de conduire: le match France-Belgique

Le résident français a l'obligation d’obtenir un permis de conduire belge. Une démarche qui peut s’avérer très intéressante sur différents aspects. 

S’il a toujours été légal pour un résident français de rouler sur le sol belge avec un permis délivré par les autorités de l’Hexagone, il lui faut changer son permis en un permis belge après 2 ans de résidence en Belgique. Mais n’allez pas croire pour autant que le permis belge pourrait remplacer votre permis français annulé à la suite d’une infraction ou d’une déchéance. Si un permis a été annulé (par un tribunal) ou invalidé (pour perte totale des points), il est inutile de profiter d'un déplacement à l’étranger – en Belgique par exemple – pour repasser son permis. Un tel permis ne donnera en effet pas pour autant le droit de conduire en France…

Quoi qu’il en soit, l’obtention d’un permis belge peut s’avérer intéressant à plus d’un titre, notamment parce que les délais d’attente pour passer ou repasser l’examen sont plus réduits, mais aussi parce que le permis belge n’est pas un permis à points.

Dans les grandes lignes, la marche à suivre pour l’obtention du permis belge n’est pas très compliquée. 


Echanger un permis français contre un belge

Pour ceux qui possèdent déjà un permis français, vous devez vous rendre à la maison communale avec votre carte de résident, deux photos et un relevé d'informations intégrales délivré par la Préfecture de police en France depuis moins d'un mois... Ce relevé fait état du solde de points qu'il reste sur votre permis français. Celui-ci doit donc être positif pour avoir droit au permis belge. Sachez que cette demande peut être faite depuis peu au Consulat de France en Belgique. Par contre votre permis français sera renvoyé en France. Pas question de conserver les deux. La procédure coûte environ 30 euros.


Passer son permis en Belgique

Pour tout savoir sur les démarches à effectuer avant de passer l'examen.

Toute personne inscrite au registre de la population, au registre des étrangers ou au registre d’attente d’une commune belge et qui est titulaire d’une carte d’identité belge ou étrangère, peut passer son permis en Belgique. Le permis voiture, appelé « permis B », permet de conduire un véhicule de maximum huit places assises en plus du siège conducteur, et dont la masse maximale autorisée ne dépasse pas 3.500 kg. L’âge minimum pour passer l’examen théorique est de 17 ans. L’examen coûte 15 €. Il comporte 50 questions. L’apprentissage peut se faire par filière libre, à domicile ou bien lors de sessions théoriques dans les auto-écoles. En Flandre, les cours peuvent être suivis à l’école avec passage de l’examen dans l’établissement scolaire. La réussite à l’examen est valable durant 3 ans. Mais après 2 échecs à l’examen théorique, il est obligatoire de suivre minimum 12 heures de cours théoriques via une école de conduite agréée. Le coût de l’épreuve dépend d’un barème officiel.

En Flandre : Pour réussir, il faut obtenir un minimum de 41 points sur 50. Une faute coûte 1 point, mais une faute grave coûte 5 points. Il ne faut donc pas faire 2 fautes graves. Une faute grave est une des 49 infractions des 3e et 4e degrés ou un dépassement de la vitesse autorisée. L’examen peut se faire dans les 3 langues nationales ou en anglais. Les fautes graves sont les infractions des 3e et 4e degrés ainsi que tout dépassement de vitesse autorisée.

À Bruxelles : Pour réussir, il faut obtenir un minimum de 41 points sur 50. Une faute coûte 1 point, mais une faute grave coûtera 5 points. Il faut également suivre une formation obligatoire aux premiers secours. L’examen peut se faire dans plusieurs langues, dont les 3 langues nationales et l’anglais. 

En Wallonie : Ici aussi, depuis 2018, il faut obtenir un minimum de 41 points sur 50. Une faute coûte 1 point, mais une faute grave coûte 5 points. Une épreuve de perception des risques sera probablement ajoutée.

Le permis de conduire provisoire avec guide (valable 36 mois) peut être obtenu auprès de son administration communale dès l’âge de 17 ans. Attention : le permis provisoire voit sa validité rabaissée à 18 mois depuis 2018 en Wallonie et à Bruxelles.

Depuis 2017 en Flandre, depuis juillet 2018 en Wallonie et depuis novembre à Bruxelles, le candidat doit d’abord passer un test de perception des risques (15 €) avant d’obtenir le permis provisoire, de suivre une formation à auto-école ou de passer l’examen pratique. Le GOCA-Risk Perception Test sert à vérifier que le candidat dispose des compétences suffisantes pour évaluer les dangers potentiels. Il devra visionner cinq courts métrages (après 2 films test) et répondre à des questions à l’issue de ceux-ci. Il doit obtenir une notation de 6/10 minimum pour pouvoir prendre la route. 

Une fois l’examen théorique en poche, vous vous adressez à la maison communale pour obtenir un permis provisoire dont la nature dépend de la filière d’apprentissage choisie.

Les autos-écoles

En suivant minimum 20 heures de formation pratique via une école de conduite agréée (comptez entre 1.000 et 1.500 €), la formation à la conduite commence à 17 ans et le permis de conduire provisoire sans guide (validité de 18 mois) peut être obtenu dès l’âge de 18 ans. Le jeune conducteur peut alors rouler seul ou avec maximum deux personnes qui doivent répondre aux conditions permettant d’être guide.

Par ailleurs, une formation accélérée de 30 h en auto-école (sans stage minimum avec permis provisoire) est possible sous certaines conditions en Wallonie et à Bruxelles. Il existe aussi une auto-école sociale à Charleroi, réservée à certaines catégories de personnes précarisées (demandeurs d’emploi, allocataires sociaux).

La filière libre

En optant pour la filière libre, le permis de conduire provisoire avec guide (maximum 2 guides) est valable 18 mois (36 mois en Flandre). Il peut être obtenu dès l’âge de 17 ans. L’élève ne peut alors rouler qu’avec son guide (qui possède son permis depuis 8 ans au moins), sans autre passager. En Wallonie, depuis le 1er juillet 2018, le guide accompagnateur et le candidat conducteur doivent passer une formation de 3h en auto-école (appelée rendez-vous pédagogique). Le candidat conducteur doit avoir réussi le test de perception des risques. Il ne pourra pas rouler seul avant 3 mois de filière libre. Il devra alors obtenir un certificat d’aptitude. L’apprenti conducteur doit également tenir un carnet attestant qu’il aura effectué au moins 1.500 km durant sa formation.

À Bruxelles, le guide accompagnateur devra suivre une formation d’une heure courant 2018 (pas encore de date définie). Il recevra une « boîte à outils » pour les aider dans l’apprentissage. L’apprenti conducteur doit réussir le test de perception des risques. Il devra également tenir un carnet attestant qu’il aura effectué au moins 2.500 km durant sa formation. 

En Flandre, le guide accompagnateur doit suivre une formation de 3 heures. Le candidat conducteur doit avoir réussi le test de perception des risques.

Pour tout le pays, en cas d’expiration du permis provisoire, il faut attendre 3 ans. Ce stage d’attente actuellement en vigueur pourrait évoluer courant 2019 avec un projet d’arrêté royal en cours d’élaboration. Une fois l’A.R. voté, la situation serait qu’un candidat qui laisse expirer son permis provisoire devra obligatoirement suivre 6 heures d’auto-école pour profiter d’une seule prolongation d’1 an du permis provisoire. En cas de non-passage par l’auto-école, de non-présentation ou d’échecs répétés à l’examen pratique après la 1re prolongation, il ne sera pas possible de prolonger directement le permis provisoire une 2e fois. Il faudra alors suivre un stage d’attente de 3 ans.

En pratique

• Pensez à prendre rendez-vous plusieurs semaines à l’avance, surtout si vous êtes en filière libre (les auto-écoles ont des plages habituelles entre lesquelles il est difficile de s’insérer) et durant les vacances scolaires. 

• Bruxelles a la réputation d’être tatillonne en matière d’évaluation, surtout pour les candidats appartenant à la filière libre : est-ce parce qu’ils seraient moins bien préparés ou parce que les rues de la capitale sont un lieu d’examen plus exigeant ? Sachez en tout cas qu’on vous tendra certainement des « pièges » et que même sans commettre de faute, l’examinateur jugera et interprètera aussi votre attitude, votre aisance, etc. Si vous estimez avoir été victime d’un abus, vous avez 15 jours pour introduire un recours… Il coûte 12,5 euros. 

• Vous pouvez passer l’examen avec votre véhicule mais celui-ci doit être en ordre techniquement et administrativement, et si vous avez un permis « 18 mois », il doit être muni du rétroviseur intérieur réglable.

• Vous pouvez passer l’examen avec le véhicule d’une auto-école, quelle que soit la filière que vous ayez choisie : 120 € environ. 

• Toutes filières confondues, après deux échecs consécutifs à l’examen de conduite, vous devrez suivre 6h d’auto-école avant de repasser l’examen. Avec un surcoût.

 

LES AUTRES PERMIS

• Permis remorque : Avec un permis B, vous pouvez tracter une remorque d’une masse maximale autorisée de 750 kg (MMA). Lorsque la MMA excède 3.500 kg ou qu’elle dépasse le poids de la voiture à vide, un permis E complémentaire est exigé à moins toutefois que vous ayez obtenu un permis B en Belgique avant le 1er janvier 1989, ce qui est peu probable. Pour obtenir un permis E, il faut passer un unique examen pratique visant essentiellement à évaluer vos capacités en manœuvres.

• Permis moto : Si votre permis auto est antérieur au 1er janvier 1989, vous pouvez conduire sur la voie publique avec une moto ou un scooter de n’importe quelle puissance et cylindrée. Dans le cas contraire, votre permis B vous donne seulement le droit de conduire un deux roues dont la cylindrée n’excède pas 125 cc (11kW). Au-delà, vous devrez passer un examen pratique et théorique pour obtenir un permis moto (permis A). Notez qu’il vous en coûte vite 700 € surtout si vous n’avez pas la bécane.

Infos sur les examens théoriques et pratiques : moniteurautomobile.be/conseils-auto/le-permis-de-conduire/le-permis-de-conduire.html


Learncar, la bonne solution ?

Depuis peu, la société Learncar vous permet de passer le permis de conduire pour la moitié du prix d'une auto-école.
Cette jeune entreprise met à disposition des véhicules à double commande que ce soit pour l’apprentissage en tant que tel ou encore pour le passage de l’examen.Les avantages de la formule sont nombreux :
- le véhicule familial ne court plus le moindre risque,
- la voiture (de petite taille) est plus adaptée aux débutants,
- le guide peut intervenir à tout moment grâce au double pédalier,
- possibilité de rouler en soirée ainsi que les soirs et les week-ends
- coût limité : en effet, 2 heures de location reviennent à 60 euros tandis qu’une location le jour de l’examen se paie 70 euros. Voilà qui est raisonnable ! Renseignements sur le site : learncar.be.


Depuis 2013, le permis européen

Depuis 2013, le bon vieux permis de conduire des pays membres de l’Union européenne a été remplacé par un permis de conduire commun à l’ensemble des citoyens européens.

Ce nouveau document qui se présente sous la forme d’une carte plastifiée au format carte de crédit et a pour but d’harmoniser les… 110 modèles existants !

 

Articles associés

+ d'articles associés
  • S'installer en pratique

    Numéros utiles à Bruxelles

    Mardi 10 juin 2014

    Urgences, services de garde, soutien à personne en difficultés, litiges...etc : les numéros utiles à portée de clic.

  • Do you speak belge?

    Endéans

    Mardi 24 juillet 2012

    Vous devez répondre "endéans" les 8 jours... comprenez "sous les 8 jours".

  • Santé

    Santé des enfants

    Paru dans Mis à jour en Juillet 2014

    Faire suivre ses enfants dès la naissance et après, l'épineuse question des soins dentaires. Comment celà se passe-t-il en Belgique?

  • S'installer en pratique

    Le métro bruxellois

    Paru dans HS n°5 2013-2014

    Quelques lignes de métro couvrent partiellement Bruxelles et complètent le réseau de trams et de bus.

  • Finances

    La déduction automobile : s’y retrouver

    Paru dans Guide s'installer et bien vivre en Belgique 2016-2017

     L’État belge possède une fiscalité atypique, notamment pour les automobiles qui ouvrent le droit à des déductions d’impôt pour tous les types d’utilisateurs. Explications

  • Week-end

    Le Comte de Merny

    Paru dans JV 39 - Oct-nov 2013

    Une maison de famille clé en main et une des très belles adresses de gîtes dans les Ardennes, pas loin de Bouillon, et donc à environ une heure et demie de Bruxelles.

  • Français d'ici

    Albane de Sigy Cromback

    Paru dans JV n°38

    Madaket, la marque de mobilier pour enfants d'Albane de Sigy Cromback, est née d’une envie simple: proposer aux parents un mobilier contemporain et élégant pour les chambres de leurs enfants.

  • Week-end

    Un week-end dans les Ardennes avec les enfants

    Mercredi 31 juillet 2019

    Dans cette région authentique, à une heure ou deux de Bruxelles, c'est le grand air garanti !

  • Patrimoine

    Vélos, canaux et musées en Wallonie !

    Jeudi 19 mai 2016

    8 musées de Wallonie se regroupent pour vous proposer des formules vélo + musées. A tester !

  • Où se loger ?

    Tervuren

    Paru dans JV N°37

    Commune verte par excellence aux abords de Bruxelles, Tervuren est très multiculturelle et prisée pour une localisation idéale et une proximité unique à la nature...

  • Musées

    Fondation pour l’architecture

    Mardi 10 mai 2016

    Expos de qualité et activités variées sur les thèmes de l’architecture et de la vie quotidienne.

  • Voiture

    Banque-carrefour des véhicules

    Mercredi 11 juillet 2012

    A quoi sert la « Banque-carrefour des véhicules » ?

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :