Mons

Paru dans JV 47 - Février-Mars 2015

A la fois ville historique, centre d’une région minière et ville universitaire, Mons dévoile ses multiples visages au détour des ruelles pavées de son centre-ville, mais aussi dans ses alentours. Suivez le guide.

Un peu d'histoire

Perchée sur sa colline, la ville de Mons, baptisée à juste titre « Montes » par les Romains, prend de l’importance dès le VIIe siècle, avec l’édification d’un monastère par Waudru, devenue plus tard la sainte protectrice de la ville. Au fil du temps, les comtes de Hainaut fortifient la ville qui se développe considérablement, surtout sous Charles Quint, grâce à ses manufactures de draps. Arrivent ensuite les guerres de religion et les multiples occupations françaises. Dès 1820 le sud-ouest de la Belgique connaît un énorme développement sidérurgique et devient une des premières sources de charbon en Europe. Cette région qui réunit Mons et ses communes avoisinantes a été surnommée le Borinage, en référence aux Borins, les mineurs, et à leur travail. Aujourd’hui les chaînes de terrils que l’on aperçoit en se promenant dans la région témoignent encore de la formidable ascension de cette région durant le XIXe siècle…sans continuité malheureusement.

Petite anecdote littéraire : c’est à Mons, où il était emprisonné après avoir tiré sur Rimbaud, que Verlaine écrivit Romances sans paroles, publié en 1874.

 

Parcourir Mons

Conseil :

Pour commencer sa visite, le mieux est d’arriver par la rue de Nimy qui vous indique un grand parking couvert à l’entrée du centre-ville. De là, dirigez-vous directement sur la Grand-Place, vous pourrez y admirer les belles façades anciennes de l’Hôtel de Ville et des maisons voisines. N’oubliez pas de caresser, de la main gauche surtout, la tête du petit singe qui ressort de la façade de l’Hôtel de Ville, il vous portera chance ! Rentrez dans la cour intérieure de l’Hôtel de Ville et traversez le couloir pour déboucher sur le très joli jardin du Mayeur. C’est ici que l’on respire le mieux l’esprit du Mons ancien ! Si vous ressortez par la petite ruelle sur votre gauche, vous arrivez rapidement devant le Beffroi, édifice de 87 mètres achevé en 1669 (photo ci-dessus), seul beffroi belge de style baroque. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il contient 49 cloches qui sonnent les heures et un couple de faucons pèlerins installé à son sommet ! En contrebas du Beffroi, la collégiale Sainte-Waudru (1450 - 1686) arbore un style gothique brabançon voulu par les chanoinesses qui y officiaient. N’hésitez pas à y entrer, ses 110 mètres de long et 25 mètres de haut illuminent les beaux vitraux d’époque. Les plus curieux découvriront avec plaisir la salle du trésor, et ses nombreux objets de culte et d’orfèvrerie. Les passionnés d’arts décoratifs feront un petit saut jusqu’au musée François Duesberg, un univers unique !

Rien ne vaut une promenade dans les petites ruelles pittoresques de Mons. En sortant de la collégiale, empruntez la rue Samson qui débouche sur la rue des Fripiers. Là, si vous avez un (bon) petit creux, vous pourrez vous asseoir à la table du Bistro de Jean-Phi, pour Jean-Philipe Watteyne, un chef belge prometteur qui tient son restaurant gastronomique « Icook » dans la rue Reine Astrid. Toutes les rues avoisinantes présentent des petites boutiques amusantes, et des petits restaurants chaleureux comme la « Boule de bleu » où l’on sert de belles salades bien garnies à midi.

La rue de la Coupe permet de remonter vers la Grand-Place et de se diriger vers le BAM ou les Beaux-Arts de Mons. Il présente en plus de ses collections permanentes, beaucoup d’expositions d’Art contemporain. Si vous continuez plus loin, le Mundaneum est un magnifique arrêt ! Ce premier « google » ou pionnier des moteurs de recherche créé par deux hommes passionnés en 1913 avait pour but de rassembler toutes les connaissances du monde en un seul endroit. L’espace de style Art déco est magnifique et les expositions passionnantes. Si vous restez à Mons le soir, nous vous conseillons de réserver une place au théâtre du Manège, à quelques rues du Mundaneum. Rien que son architecture ultra moderne en vaut la peine ! Et puis, si vous aimez le décorum des XVIIe et XVIIIe siècles, vous serez amplement servis si vous réservez une table au Salon des Lumières ! Mobilier d’époque, lustres majestueux aux chandelles, tableaux anciens, le propriétaire des lieux pousse même l’extravagance jusque dans vos assiettes, inspirées d’une comtesse ou d’un roi. Un lieu magique qui vous promet une soirée hors du temps… jusqu’à la promenade en carrosse (d’époque) à la fin du dîner.

Et pour vous assurer de n’avoir rien raté de Mons, n’oubliez pas de réserver votre nuit au Dream, un ancien couvent transformé en hôtel mais qui en garde tout le charme ! Coup de cœur pour la chambre «  Les 5 sens » bardée d’une énorme rosace d’origine avec vue sur le Beffroi… qui n’est jamais loin.

 

 

Si vous le pouvez, il est plus facile de venir en voiture pour plus de flexibilité et pour pouvoir se rendre dans les lieux plus excentrés qui valent le déplacement. A une heure de Bruxelles, que ce soit en train (toutes les 25 min environ) ou en voiture, on arrive facilement et directement dans le centre-ville. Sur sa colline surmontée de son beau beffroi baroque, le centre de Mons respire encore le style du Moyen-âge : ruelles en pavés, maisons cossues de briques rouges, petits portiques de bois et vieilles pierres du pays, les éléments d’époque ont été soigneusement préservés. En découle une belle harmonie qui culmine sur la Grand-Place avec la façade de l’hôtel de Ville (1458-1477). Autre petit bijou de restauration : le jardin du Mayeur, un cloître charmant et fleuri situé derrière l’imposante bâtisse. Au détour de la rue perpendiculaire à la maison communale, le BAM ou Beaux-Arts de Mons tranche nettement avec l’empreinte historique du reste ultra moderne et tout de blanc et de vitres vêtu, ce musée construit de 2005 à 2007 reflète la volonté de la ville de s’inscrire dans la modernité et de valoriser son paysage culturel. En effet, si Mons possède de très belles églises dont la collégiale Sainte-Waudru et Sainte-Elisabeth à visiter absolument, son avènement en tant que Capitale culturelle en 2015 lui donne toute l’énergie des innovations ! Au programme : cinq nouveaux musées, 17 villes partenaires, 23 institutions culturelles, des milliers d’artistes et plus de 100 grands projets.

Mons en 2015

Depuis quelques années Mons est une ville en évolution. Avec Elio di Rupo (ancien Premier ministre belge) comme bourgmestre, la ville de 94.000 habitants a subi de nombreuses rénovations pour devenir une destination touristique qui se respecte et une ville active au niveau national.

Aujourd’hui, les Montois peuvent être fiers d’accueillir les sièges de plusieurs grandes sociétés technologiques et informatiques, comme entre autres, IBM, Microsoft et Google Europe ! Sans oublier la présence du SHAPE ou le Grand Quartier général des Puissances Alliées en Europe (en anglais Supreme Headquarters Allied Powers Europe) qui est le centre de commandement militaire des forces de l’OTAN en Europe. Installée depuis 1967 dans la commune de Casteau, cette ville dans la ville de 200 ha rassemble quelque 6.000 militaires et leur famille. Une population en majorité Américaine que l’on aperçoit souvent déambuler dans la ville de Mons, lui donnant un caractère touristique d’envergure.

Evidemment de nombreux Montois travaillent également au SHAPE, l’avantage économique de cet énorme organisme n’est donc pas à négliger pour le développement de la ville. D’ailleurs, le SHAPE est en passe de subir de gros travaux de rénovation et d’aménagement de ses terrains pour entre autres, construire une antenne de la NCIA (NATO Communications&Information Agency), ce qui créera environ 700 emplois.

Dans le centre-ville aussi, les gros projets immobiliers pullulent et on se réjouit de voir la future gare dessinée par Santiago Calatrava (comme celle de Liège) dans les années qui viennent, mais aussi le nouveau centre des Congrès juste à côté, inauguré pour Mons 2015 en janvier dernier et dessiné par Daniel Libeskind (musée juif de Berlin, etc.) ! Avec Mons 2015, la ville s’inscrit durablement dans le XXIe siècle et aménage un nouvel espace pour rendre cette cité minière plus moderne, tout en respectant ses joyaux anciens. Une ville à voir et à parcourir donc, et surtout cette année !

 

Mons capitale européenne de la Culture

Vous ne le savez peut-être pas mais l’année 2015 met en lumière à la fois Mons et Pilsen en République Tchèque. Depuis 2009, deux villes au moins sont désignées Capitales européennes de la Culture par an, l’une issue d’un pays membre « ancien », et l’autre d’un « nouveau ». Quels sont les objectifs d’une telle responsabilité ? Pour reprendre les mots de la Commission européenne, il s’agit de  «  mettre en valeur la diversité de la richesse culturelle en Europe et les liens qui nous unissent en tant qu’Européens ».

Tout a commencé en 1985 avec Melina Mercouri, alors ministre grecque de la Culture, qui propose de mettre en lumière le patrimoine culturel d’une ville européenne, pendant toute une année. Aussitôt dit, aussitôt fait, Athènes devient la première « Ville européenne de la Culture » deux ans plus tard. Pour rester équilibré, l’ordre des pays membres dont les villes peuvent prétendre au titre est soigneusement établi. Quatre ans avant l’année choisie, le pays en question soumet aux Institutions européennes une liste de villes sélectionnées. C’est un jury choisi par la Commission qui recommande une ville, aidé par le Parlement européen, mais la décision finale revient au Conseil des Ministres. Quant au financement reçu par les villes sélectionnées, il est accordé par le volet culture du programme Europe Créative et s’élève à 1.500.000 euros pour le cas de Mons 2015.

Dans la région

En repartant, prévoyez quelques heures pour visiter des institutions avoisinantes. Nous pensons au magnifique musée du Grand-Hornu, un ancien site industriel néoclassique réaménagé aujourd’hui en trois entités ultra contemporaines, le Grand-Hornu, le CID (centre d’Innovation et de Design) et le MAC’s (Musée des Arts Contemporains).

Juste avant d’y arriver, arrêtez-vous à la maison de Van Gogh, une petite bâtisse restée dans son jus et dans laquelle le grand peintre habita de 1879 à 1880 lorsqu’il vécut à Mons en tant qu’évangélisateur des mineurs du Borinage. Trop proche de la condition ouvrière, il sera désavoué et reprendra ses dessins dans cette maison même, pour devenir le peintre que nous connaissons aujourd’hui. Si vous êtes venus avec vos enfants, le PASS (Parc d’aventures scientifiques), aussi un ancien site minier réhabilité par l’architecte français Jean Nouvel, présente aujourd’hui quelque 8.000m2 de parcours interactif sur les thèmes scientifiques et technologiques. Plus au sud-est de Mons, à Spiennes, le Silex’s, un des plus anciens et des plus vastes centres d’extraction de silex datant du néolithique, en Europe, est à visiter également. Vous découvrirez une mine archéologique, et pourrez descendre jusqu’à 10 mètres de profondeur pour visiter la mine.

Le guide du routard publie une édition spéciale Mons 2015, un must à se procurer au plus vite. Le site : mons2015.eu propose d'ailleurs le programme des événements journée par journée, pour préparer votre visite et vous y retrouver dans la masse des événements idéntifiés "Mons 2015".

Office du Tourisme - 22 Grand-Place, tél : 065 33 55 80, site : visitmons.be.

Les « greeters » de Mons
Des Montois bénévoles qui organisent des visites gratuites de la ville, chacun selon son thème de prédilection.
Site : greeters.be.

Où dormir

Hôtel restaurant Dream ! Un ancien couvent transformé en hôtel avec des rosaces magnifiques dans certaines chambres. 17 rue de la Grande Triperie, 7000 Mons, tél : 065 32 97 20, site : dream-mons.be. 90 à 180 € pour une chambre, jusque 350 € pour une suite.

Chambres d’hôtes Les Arquebusiers 18 : une chambre dans une maison moderne au bord de la ville, avec salle de bain attenante. 80 € la nuit, petit-déjeuner compris. 18 rue des Arquebusiers, 7000 Mons, tél : 0497 933 931, site : arquebusiers18.be.

La ferme de la Blanche Fontaine : juste à l’extérieur de la ville de Mons, cette ferme propose trois grandes chambres et un gîte pour cinq personnes, avec tous les attraits de la campagne ! 30 rue du petit Marais, 7011 Mons (Ghlin), tél : 65 36 08 11 site : fermedelablanchefontaine.be. Compter de 70 € à 107, 50 € la nuit pour les chambres, 7,50 €/ pers le petit-déjeuner. Pour le gîte, prix sur demande.

Compagnons11 Dans cette maison de ville au cœur de Mons, deux chambres 4 « épis » avec salle de bain attenante. Compter 100 € la nuit, prix dégressif et petit-déjeuner offert. 11 rue des Compagnons, 7000 Mons, tél : 065 33 44 14 , site : compagnons11.be.

Où dîner

Le Bistro de Jean-Phi - La version plus « bistronomie » de la cuisine belge de Jean-Philippe Watteyne. Menus à 27 € ou 35 €. 22b rue des Fripiers, 7000 Mons, tél : 065 87 57 87, site : le-bistro-de-jeanphi.be. 7 jours sur 7
12h-14h et 18h30-21h, 21h30 les vendredis et samedis.

I Cook ! Toute la cuisine traditionnelle et franco-belge de Jean-Philippe Watteyne, un chef prometteur. Testez le menu spécial midi à 38 € (pour 3 services) ou le menu inspiration à 55 € (accords vins 30 €). 31 avenue Reine Astrid, 7000 Mons, tél : 065 33 40 33, site : restaurant-icook.be. Fermé dimanche et lundi. 
Du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 21h.

La Boule de Bleu Un petit restaurant qui prépare de belles salades bien garnies pour déjeuner vite et bien ! 46 rue de la Coupe, 7000 Mons, tél : 065 84 58 19, site : bouledebleu.be. Du mardi au jeudi de 11h à 15h, vendredi et samedi de 11h à 23h.

La Table du Boucher Le spécialiste des viandes affinées ! Menu à 55 € (trois plats de viandes) ou 35 €. 49 rue d’Havré, 7000 Mons, tél : 065 31 68 38, site : latableduboucher.be. Une référence en viande affinée, 15/20 Gault&Millau. Menu 3 services : àpd 35 €. Lu-di 12h -15h, 18h30-23h. Fermé le mardi.

Le Salon des Lumières Tous les dimanches soir dans ce temple du siècle des lumières, le service se fait en costume d’époque… Compter entre 40 et 45 € pour les menus patronal ou prestige. 23 rue du Miroir, 7000 Mons, tél : 0474 29 25 84, uniquement sur réservation (une semaine à l’avance), site : salondeslumieres.be.

La Cinquième Saison - Le chef Pierre-Yves Gosse propose une cuisine locale et de saison. 16/20 au Gault & Millau, compter entre 29 et 75€. 25 rue de la Coupe, 7000 Mons, tél : 065 72 82 61.

L’Impératif - Benoît Neusy propose une cuisine inventive du terroir et de la mer, dans un cadre moderne et confortable. 208 rue Grande, 7020 Maisières, tél : 065 35 52 55, site : imperatif.be. Ouvert
le lundi, le mercredi, le vendredi midi et soir, le samedi soir, le jeudi et le dimanche midi. 


A visiter

La collégiale Sainte-Waudru - Cet imposant bâtiment abrite 29 chapelles, et le fameux Car d’Or utilisé lors de la fête traditionnelle de la ville. Rue du Chapitre, 7000 Mons, site : waudru.be. Ouvert toute l’année.

Le Musée des Arts décoratifs François-Duesberg - Une collection prestigieuse de pendules et bronzes, porcelaines, amassés au fil des ans par un passionné ! 12 square Roosevelt, 7000 Mons, tél : 065 36 31 64. Ouvert mardi et jeudi de 14h à 19h.

Le BAM - Le musée des Beaux-Arts de Mons et son exposition phare « Van Gogh au Borinage, la naissance d’un artiste » du 25 janvier au 17 mai, dévoile l’inspiration boraine sur le peintre. 8 rue Neuve, 7000 Mons, tél : 065 40 53 30, site : bam.mons.be. Ma-di 10h-18h.

Nouveau centre de congrès de Mons : le MICX - sa coque flotte au-dessus des passants comme un bateau… Construit par Daniel Libeskind, il a été inauguré pour Mons 2015. 1 av Melina Mercouri, 7000 Mons, site : micx.be.

Le Mundaneum - Un google de papier, ou le projet fou de deux hommes éclairés de rassembler tout le savoir du monde en un endroit… 76 rue de Nimy, 7000 Mons, tél : 065 31 53 43, site : mundaneum.org.

Le musée du Doudou - Un espace qui présente toutes les traditions chères aux Montois, dont la Ducasse de Mons. 22 Grand-Place, Hôtel de Ville (ouverture au printemps 2015), 7000 Mons, tél : 065 40 53 12, site : polemuseal.mons.be.

Mons Memorial Museum - Ce musée (ouverture également au printemps 2015) retrace les péripéties des deux guerres mondiales et le rôle qu’à joué la ville lors de nombreux affrontements. Boulevard Dolez, 7000 Mons, tél : 065 33 55 80, site : monsmemorialmuseum.mons.be.

Arsonic - Un studio géant entièrement dédié au son ! 138 rue de Nimy, 7000 Mons, tél : 065 39 59 39.

 

Shopping

Si la Grand Rue qui part de la Grand-Place regorge de boutiques, les rues avoisinantes promettent aussi de belles découvertes…

Polar@co - Une librairie de neuf et d’occasion totalement dédiée au…polar ! 36 rue de la Coupe, 7000 Mons, tél : 065 84 95 77. Du mardi au samedi de 10h à 18h.

La vie Moderne - Des chaises Knoll, des objets Vitra, ou encore des lampes Foscarini, vous êtes ici au sommet du design branché !  19 rue des Fripiers, 7000 Mons, tél : 065 87 46 06, site : laviemoderne.be.

Pile ou Face - Une boutique remplie de jouets et puériculture pour bébés et enfants avec des vendeurs de très bon conseil. 13 rue des Fripiers, 7000 Mons, tél : 065 36 18 93.

Pep’s Store - Une caverne d’Ali Baba pour ceux qui recherchent le cadeau insolite qu’il soit pratique ou pas. 20 rue des Fripiers, 7000 Mons, tél : 065 33 43 10, peps-store.be.

Petit Pois - Un grand espace bébé et puériculture. 42 rue de Nimy, 7000 Mons, tél : 065 82 21 00, site : petit-pois.be.

Aux alentours

La maison de Van Gogh - 3 rue du Pavillon, 7033 Cuesmes, tél : 065 33 55 80, site : maisonvangogh.mons.be. Du mardi au dimanche de 12h à 18h.

Le Grand-Hornu - MAC’S - CID - Une ancienne cité industrielle de charbonnages de 1831 transformée en institution culturelle avec trois lieux d’exposition impressionnants. 82 rue Sainte-Louise, 7301 Hornu à 8 km du centre de Mons, site : grand-hornu.eu.

Le PASS - Le musée des sciences et des technologies propose aux petits et grands un parcours interactif et ludique. 3 rue de Mons, 7080 Frameries, à 6 km du centre de Mons. tél : 070 22 22 52
, site : pass.be.

SILEX’S - Une des plus anciennes et des plus vastes mines d’extraction de silex d’Europe ! Rue du Point du jour, 7032 Spiennes, tél : 065 33 55 80, site : silexs.mons.be.

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Top biche ! »

    En Belgique, une biche est une jolie fille... et une “top biche” est un... “super canon”.

  • « Communales »

    En octobre auront lieu les élections communales. C’est ce que nous appelons en France les municipales.

  • « Sac-jacker »

    Celui qui dérobe avec une certaine brutalité les sacs à main des dames.