Ça coûte un pont

Paru dans JV34, Décembre-janvier 2013

Ce qui coûte un bras à un Français coûte un pont à un Belge...

Cette oeuvre architecturale semble ainsi régulièrement associée à l’argent en Belgique. Ici, notre modeste « prêt relais » français qui permet notamment d’acquérir un bien convoité sans être obligé d’attendre la vente d’un autre est nommé « crédit pont ».

De quoi relier les deux rives d’un rêve : celui d’acheter avant même d’avoir vendu. Très dangereux, paraît-il, et surtout, « cher et vilain » …

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Octobre-Novembre 2020 

• Enquête: Les nouvelles lois appliquées aux sociétés
• Communauté: la céramique séduit tous le monde
• Escapade à Vienne, le temps d'un week-end

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :