Bloech

Paru dans JV17, Février-mars 2010

Il suffit d’avoir une seule fois effleuré le pare-chocs d’une voiture en se garant pour savoir combien les Belges sont attachés à l’intégrité de leur voiture.

Dès lors, la moindre petite égratignure, la plus invisible des bosses, la plus insignifiante rayure, les envoie chez le carrossier pour réparer ces « blouches » ou « bloech » intolérables qui qualifient les dégâts de toute nature suite à un accrochage, qu’il soit grave ou anodin.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Occupé à »

    Lorsque le Français s’active, on dit qu’il est «en train de» faire quelque chose. Le Belge, lui, est «occupé à» faire quelque chose.

  • « Cyrano »

    Faire le malin.

  • « Ket »

    Un "ket" en Belgique est un enfant...