Franck Depaifve et Axel Ruhomaully

Paru dans JV 55 - Eté 2016 | Texte : Alain Lefebvre, Photos : Mireille Roobaert

Franck Depaifve est Français, mais il est aussi un peu Belge. Son patronyme trahit cette ascendance proche puisque Depaifve est le nom d’un petit hameau proche de Liège, d’où sa famille est originaire et dont son grand-père fut le bourgmestre.

Axel Ruhomaully est Belge de nationalité et par sa mère mais il est aussi Mauricien, et vit pour l’essentiel de son temps à l’île Maurice.

Ces deux garçons se sont retrouvés il y a une bonne vingtaine d’années à Paris où Axel envisageait de faire l’école de photographie dont Franck sortait. Ce dernier l’en a dissuadé et l’a convaincu qu’il apprendrait beaucoup plus la photographie en lui servant d’assistant. Cette école buissonnière lui fut profitable, et d’autant plus qu’il a suivi ce cursus hors normes dans le contexte des derniers beaux jours du photojournalisme, la belle époque de Sipa Press dont Franck parle encore avec nostalgie.
Puis leurs chemins se sont séparés. Franck est resté en France, a poursuivi sa carrière de photographe spécialisé dans les personnalités puis il a bifurqué vers la com, l’événementiel et la presse. Il y a huit ans il est retourné en Belgique, il a épousé une Belge, Flamande par sa mère, Bruxelloise de père et qui travaille aussi dans la communication pour Citydev.

De son côté, Axel vit depuis plus de quinze ans à l’île Maurice où il est devenu « le » photographe de tout ce que l’île compte d’hôtels, de résidences touristiques, de centres de loisirs, golfs et autres « resorts ».

En avril 2014, lors d’un de ses nombreux retours au pays de sa mère, il retrouve Franck, et alors qu’ils se rendent à Liège en voiture, ils font le détour par le Hasard de Cheratte, ce vestige de la florissante Wallonie industrielle. Là, les deux photographes qui consacrent l’essentiel de leur temps à photographier des lieux sans âme qui dégoulinent d’argent et d’ennui, sont subjugués par les témoignages qui semblent jaillir de ces amas de pierre, de béton et de métal. Et les témoignages existent bel et bien, à travers ces objets abandonnés par les derniers occupants de cette mine de charbon. C’est une ASBL, Méta-Morphosis, qui a édité le premier livre (voir JV n°54) des deux photographes qui ont consacré près d’un an et demi à tout photographier après avoir passé un temps infini à obtenir les autorisations.

Un deuxième livre sur les bijoux industriels à paraître en octobre et qui fait l’objet d’une exposition au Sofitel Louise jusqu’à la fin de l’été marque un tournant dans l’histoire professionnelle des deux amis.

Tournant révélé par le choc de ces témoins silencieux d’un monde disparu que constituent ces friches menacées de disparaître sous les pelleteuses d’une modernité que ses amnésies rassurent.


Site : meta-morphosis.org.

Articles associés

+ d'articles associés
  • Week-end

    Liège, le temps d'un week-end

    Mardi 28 mai 2019

    Liège n'a pas volé son surnom de Cité ardente : ville chaleureuse et accueillante, elle est la destination idéale pour une escapade dépaysante et gourmande.  

  • Expos

    The Golden Sixties

    Du samedi 16 juin 2012 au dimanche 28 avril 2013

    Jusqu'au 28 avril 2013, dans la gare futuriste et préstigieuse de Liège Guillemins, une rétrospective des années 60.

  • Expos

    Toulouse-Lautrec au château de Waroux

    Du vendredi 22 novembre 2013 au dimanche 15 juin 2014

    Du 22 novembre au 15 juin 2014, le Chateau de Waroux à Ans (Liège) expose 100 oeuvres d'Henri de Toulouse-Lautrec, à l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance. 

  • Français d'ici

    Bernard Serin, wallon de coeur

    Paru dans JV 40

    Depuis onze ans, Bernard Serin est le président directeur général de Cockerill Maintenance & Ingénierie (CMI) dont il a fait une véritable success story.

  • Français d'ici

    Thomas Froehlicher, séduit par la Cité ardente

    Paru dans JV 27, oct 2011

    Cet Alsacien est directeur de HEC-école de gestion de l’Université de Liège (HEC-ULg).

  • Talents

    Les chefs wallons se bougent !

    Mardi 18 février 2014

    Constitués autour du noyau "Génération W", ils vous invitent à découvrir le terroir wallon.

  • Français d'ici

    Jean-Pierre Rousseau

    Paru dans JV7, juin 2008

    A la tête du Philharmonique de Liège depuis plus de 10 ans, et consul honoraire à Liège depuis 2013.

  • Evasion

    Les châteaux de la Meuse

    Mercredi 17 novembre 2021

    Au fil de la Meuse, les châtelains ouvrent leurs portes en été

  • Restos

    Bistro Racine

    Paru dans JV 75

    Un néo-bistro, où le menu s’affiche en version concentrée au tableau noir, qui repose sur une cuisine de marché.

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :