Travailler en Belgique : quelles règles en matière de préavis ?

Jeudi 19 novembre 2015

La Belgique était le dernier pays européen à connaître la distinction entre travailleurs employés et ouvriers. Depuis le 1er janvier 2014, et après plus de 20 ans de discussions entre syndicats et patronat, les deux statuts ont été harmonisés. Ce qui a pour conséquence une amélioration des conditions de licenciement pour les ouvriers, mais une protection moindre pour les employés. Ces derniers bénéficient désormais de préavis plus courts : trois mois par période de 5 ans environ.

En contrepartie, la période d'essai (6 mois à un an selon les cas !) est supprimée. Cela signifie que le travailleur bénéficie dès son premiers jour de travail d'un vrai délai de préavis (entre deux et sept semaines) en cas de licenciement.

 

En savoir plus.

 

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Cher et vilain »

    Non « cher et vilain » ne signifie pas que l’objet dont on parle est moche, ni même qu’il est cher avec plusieurs zéros !

  • « Ça c'est tof »

    « Ça est tof » ne veut pas dire que ça étoffe mais que c’est chouette.

  • « Manger »

    Déjeuner, dîner, souper ... c'est bien manger non?