Enquête - Bureaux partagés : une nouvelle façon de travailler
Initiatives  - Cinq personnalités françaises
Enfants - Des idées pour organiser un anniversaire
Événement - Ianchelevici à La Louvière
Maison d’hôtes - La Villa Balat à Namur
Cottage revisité - Une maison repensée de A à Z
Liège - Les bonnes adresses de quatre Liégeois à suivre
Racines - L’hôtel Le Métropole
Rodin et Claudel - Des expos parisiennes pour lui, un musée à Nogent pour elle
Week-end à Chantilly
Espagne - Escapade à Cadaqués
Voyage : Découvrir l’IranTransmission du patrimoine et élections françaises
Santé - La FIV en Belgique
Auto - Accessoires
Déco - Faites le plein de tapis
Quartier  - Lasne
Lycée d’ailleurs : Clémence à Stockholm
Français d’ailleurs : Une Française en Suède
Do you speak belge ?

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Maison de maître »

    C'est la maison bruxelloise typique.

  • « Pas peur des gendarmes »

    Ce gendarme là n’est rien d’autre que ce que nous appelons une mouillette;

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.