Les Français d’Anvers

Paru dans JV26, Septembre 2011 | Texte : Julie Galand, Photos : Verypics

Si les Français sont bien moins nombreux à Anvers qu’à Bruxelles, certains font néanmoins le choix d’y vivre, souvent pour des raisons professionnelles. Quels sont leurs quartiers de prédilection et comment vivent-ils leur expatriation dans cette ville néerlandophone si différente de la capitale ?

 

Géographie de la ville


D’un point de vue administratif, le territoire de la commune d’Anvers a été étendu à sept communes périphériques : Berchem, Borgerhout, Merksem, Deurne, Ekeren, Hoboken, et Wilrijk. Au-delà, d’autres communes plus rurales s’étendent encore, comme Edegem, Brasschaat ou Schoten. Quant au centre-ville, il possède plusieurs quartiers très agréables regorgeant de restos et petits bars sympas, comme autour de Dageraadplaats, du musée desBeaux-Arts, du quartier de la mode et des antiquaires situé autour de l’église Saint-André, ou encore de Zurenborg, un magnifique quartier aux nombreuses maisons de style éclectique, néo-classique ou Art nouveau.


Pour Catherine, arrivée il y a moins d’un an avec sa famille, Anvers est une ville de province conviviale mais bien pourvue au niveau culturel. Si le centre-ville historique est surtout l’endroit idéal pour se promener avec des amis en visite, sa famille et elle préfèrent explorer à vélo les Gros plan Anvers petites routes de campagne alentour et pique-niquer sur les bords de l’Escaut (Schelde en néerlandais). « Même la partie un peu industrielle et les polders ont un certain charme. Et puis la mer, aussi bien du côté hollandais que du côté du Zoute, est à moins d’une heure de route. »

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Sept-Oct 2021

• Spécial Finances: Les nouveaux codes de la banque
Enquete: La bière belge, version jeunes entreprises

• Escapade: Metz, pour un week-end 
Destination: Knokke'n'roll