Passer son permis : en Belgique ou en France?

Paru dans Mise à jour HS 11 Belgique pratique 2019-2020

Permis de conduire: le match France-Belgique

Le résident français a l'obligation d’obtenir un permis de conduire belge. Une démarche qui peut s’avérer très intéressante sur différents aspects. 

S’il a toujours été légal pour un résident français de rouler sur le sol belge avec un permis délivré par les autorités de l’Hexagone, il lui faut changer son permis en un permis belge après 2 ans de résidence en Belgique. Mais n’allez pas croire pour autant que le permis belge pourrait remplacer votre permis français annulé à la suite d’une infraction ou d’une déchéance. Si un permis a été annulé (par un tribunal) ou invalidé (pour perte totale des points), il est inutile de profiter d'un déplacement à l’étranger – en Belgique par exemple – pour repasser son permis. Un tel permis ne donnera en effet pas pour autant le droit de conduire en France…

Quoi qu’il en soit, l’obtention d’un permis belge peut s’avérer intéressant à plus d’un titre, notamment parce que les délais d’attente pour passer ou repasser l’examen sont plus réduits, mais aussi parce que le permis belge n’est pas un permis à points.

Dans les grandes lignes, la marche à suivre pour l’obtention du permis belge n’est pas très compliquée. 

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Juin-Juillet 2021 

• Destinations: Le Pyla ou Capri,un esprit de vacances
• Week-end en Belgique: Knokke ou Lierre, deux styles pour l'été
• Escapade: Musées, terrasses, boutiques : Paris revit

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Question de mode »

    Connue pour ses couturiers talentueux, la Belgique n’en attribue pas moins des noms différents des nôtres à des objets et accessoires qui se ressemblent.

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.

  • « Vleck »

    Si t'es vleck, t'es pas net !