Gaëlle Gevers, Ascentielle en pleine ascension.

Paru dans JV18, avril-mai 2010 | Texte : Aurélie Koch, Photos : Serge Anton
© Serge Anton

 

Gaëlle Gevers, Ascentielle en pleine ascension.

 

Cette Belge au prénom breton a créé une entreprise d’accessoires déco très franco-belge : si la plupart de ses produits sont fabriqués dans le plat pays, des artistes venues de l’île de Ré ou de Bordeaux en signent les dessins.

 

« Je suis née à Bruxelles, mais lorsque j’avais 10 ans, nous avons déménagé à Paris avec ma famille, et j’y suis restée jusqu’à la fin de mes études secondaires. J’ai réalisé mon cursus universitaire à l’ICHEC, à Bruxelles, puis j’ai postulé dans diverses entreprises d’audit, surtout à Paris. J’ai rempli plusieurs missions dans une grande société à Paris pendant un an et demi, puis à New York pendant deux ans. Après deux années aux États-Unis, j’ai rejoint le cabinet que dirigeait mon père, spécialisé dans la propriété intellectuelle. C’est une activité familiale qui existe depuis quatre générations, et j’avais envie d’y participer. Cela a duré sept ans.

Au bout de cette période, la France me manquait. Mon mari et moi adorons la mer, nous avions un appartement sur la côte belge, mais je m’y ennuyais : nous l’avons revendu et acheté une maison sur l’île de Ré. Tous ces facteurs ont été décisifs pour la suite, mais je ne m’en rendais pas compte. À l’île de Ré, j’ai rencontré Danièle Belin, à qui j’ai acheté un tableau. C’est une artiste très connue des Rétais, dont les thèmes de prédilection sont les animaux du littoral : poissons, oiseaux... Nous nous sommes bien entendues, et comme les Belges aiment beaucoup ce qu’elle fait, j’ai décidé d’organiser une expo chez moi : le succès a été immédiat ! J’y ai vu l’opportunité de transformer cette rencontre en une collaboration plus poussée, et j’ai fait produire un tablier, et une boîte de savons, ornés de motifs de tableaux de Danièle. Par bouche à oreille, j’ai constitué un petit réseau de distribution.

Aujourd’hui, la marque Ascentielle que j’ai créée propose 140 références vendues dans 1.000 boutiques de 26 pays ! Cette ascension incroyable s’est faite grâce à Chehoma, une société belge de décoration qui m’a repérée, puis contactée. Nous sommes devenus partenaires : je dessine les collections et je suis tout le processus de fabrication, eux s’occupent de l’administration et de la distribution. Depuis novembre, je développe une nouvelle collection, sur le thème des sports d’hiver, avec Natalie Lapique, une artiste qui vit à Bordeaux. Tout a été très vite, le succès d’Ascentielle est incroyable, et je ne regrette pas un instant d’avoir pris le risque de remettre tout mon parcours en question ! »


Ascentielle

Tel : 0476 200 399
Mail : info@ascentielle.com
Site : ascentielle.com


Ses bonnes adresses :

 

Easy Living, av de l'armée, 1040 Bruxelles

Les tartes de Françoise, 75 av de l'Hippodrome, 1050 Bruxelles

Ets Demeuldre? 141 ch. de Wavre, 1050 Bruxelles

Les chapeaux de Fabienne Delvigne, site : fabiennedelvigne.com.

 

Articles associés

+ d'articles associés

Sélection cadeaux de Noël 2019

Sans titre 2

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Déc. 2019 - Janv. 2020 

JV76 SMALL
  • Enquête: Luxe, le boom du sur-mesure
  • Talent: l'atelier du modiste Elvis Pompilio
  • Finances: investir dans l'art
  • Escapade à Florence

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :