Sommaire

Musée Delvaux sur rendez-vous


Au dernier étage des ateliers Delvaux, un musée retrace l’histoire de la Maison, des premières malles à nos jours.


Dans un but d’ouverture de la maison Delvaux au public, un musée a vu le jour au dernier étage des ateliers de l’Arsenal. Ouvert en 2010, celui-ci reprend des passages de l’exposition mise en scène par le musée de la mode d’Anvers (Momu) à l’occasion des 180 ans de Delvaux en 2009. Outre une série de documents d’époque retraçant l’évolution de l’enseigne, une ligne du temps y reprend les différents modèles de sacs à main créés par Delvaux depuis ses origines. Plus loin, vous aurez l’occasion de découvrir des créations plus originales, telles qu’un solex, des meubles design ou des accessoires en cuir conçus sur-mesure. Enfin, la visite s’achève sur celle des entrepôts de peausseries, des ateliers enchaînant les différentes étapes de fabrication des sacs, et du service après-vente garant de leur longévité. Parmi les sacs présentés, nous en avons sélectionné cinq, parmi les plus mythiques, qui sont aussi particulièrement représentatifs de cet esprit Delvaux :


Brillant Jumping 1945

 

 

Brillant (1958) : Tel le Kelly d’Hermès, le « It-bag » de Delvaux, c’est le « Brillant », l’icône de la Maison qui vit apparaître pour la première fois la désormais célèbre boucle en forme de D. Par la suite, dans les années 70, ce D servira d’élément stylistique spécifique sous forme de fermoir, de boucle métallique ou de poignée, ou encore cousu à même le cuir, devenant ainsi l’emblème de la Maison. 

Tempête 1967

 

 

 

Tempête (1967) : Ce sac graphique et très structuré plaît toujours, avec sa poignée arrondie et rigide faussement « old school». Il constitue la ligne Héritage, avec le Brillant et le Givry.

 

 

Givry 1977

 

 

Givry (1977) : Autre indémodable, il incarne, à l’instar du Pin, le style plus décontracté de ces années et le quotidien des femmes devenues «actives », qui ne se satisfont plus toujours des versions rigides portées à la main.

 

 

 

Newspaper Bag 2007

 

 

Newspaper Bag (2007) : Créé par Bruno Pieters, ce sac muni de deux lanières permettant d’y glisser un journal, entend renouer avec l’image élégante du voyageur du siècle dernier. 

 

 

 

Clair Obscur 2010

 

 

 

Clair Obscur (2010) : Ce petit bijou de maroquinerie, d’une très grande complexité, possède de nombreux accessoires et détails qui le placent sans aucun doute dans la catégorie « haute couture ».

 

 

 

En pratique : La visite guidée des ateliers et du musée (15 euros par personne) se fait sur rendez-vous exclusivement. Les lieux peuvent aussi être loués pour des événements privés. Vous pouvez coupler votre soirée avec une visite des ateliers et même fabriquer vous-même un porte-cartes.

 

Adresse : 7, boulevard Louis Schmidt
1040 Etterbeek (Bruxelles)
Téléphone : +32 (0)2 738 00 40
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Visite : 15 € par personne

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2018

JV69
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.