Vleck

Mardi 23 avril 2013

En néerlandais le verbe vlek signifie éclabousser, et le nom commun éclaboussure, tache, salissure. Passé dans le belge courant, ce petit mot du Nord se conjugue et se transforme en adjectif qualificatif.

Dès lors, si l’on dit de quelqu’un qu’il est vlek, ça n’est pas vraiment un compliment. Cela signifie qu’il n’est pas net, sale et qu’il se comporte comme un cochon… bref qu’il fait des taches et même qu’il fait tache.

Les Victors de JV 2019

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Eté 2019 - en vente le 14 juin

73small
  • La Belgique et son Histoire africaine
  • Georges Simenon, une énigme belge
  • Week-end à Bordeaux
  • Supplément Immobilier

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Le Gille »

    Bouffon du folklore wallon...

  • « Oui Chef ! »

    "Dans le chef..." une expression courante.

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.